Le mé­de­cin lé­giste conclut au meurtre

Le Temps (Tunisia) - - La Une -

Dans cette af­faire, l’ac­cu­sé a cru pou­voir ca­mou­fler l’as­sas­si­nat de son épouse dont il a été l’au­teur.

Il était en état d’ébrié­té et il man­quait donc de lu­ci­di­té voire de dis­cer­ne­ment. En ren­trant chez lui, il s’est at­ta­qué à sa pauvre épouse en com­men­çons par la pro­vo­quer comme d’ha­bi­tude. Les scènes de mé­nages étaient en ef­fet fré­quentes au sein de ce couple où le ma­ri al­lait dur sur la bou­teille, en né­gli­geant sa pauvre épouse qui pour­tant rem­plis­sait ses de­voirs conju­gaux comme il se de­vait. Après l’avoir bat­tue, il l’a pous­sée vio­lem­ment et elle tom­ba sur la tête. Ce qui lui fut fa­tale. Avec une hé­mor­ra­gie cé­ré­brale, due à un trau­ma­tisme crâ­nien, elle pas­sa de vie à tré­pas.

Cons­ta­tant qu’elle était inerte, il l’a mise sur une chaise et lui mit une corde au­tour du cou, afin de faire croire à sui­cide par pen­dai­son. La po­lice qui se dé­pê­cha sur les lieux, a pro­cé­dé aux constats d’usage et au­di­tion­na le ma­ri qui a fi­ni par avouer son for­fait. In­for­mé le pro­cu­reur de la Ré­pu­blique or­don­na sa mise en dé­ten­tion, et confia le ca­davre de la vic­time à un mé­de­cin lé­giste.

Le rap­port d’au­top­sie a ré­vé­lé que les condi­tions du dé­cès de la dé­funte étaient sus­pectes et qu’il ne s’agit nul­le­ment d’un sui­cide.

In­cul­pé d’ho­mi­cide vo­lon­taire, le ma­ri cou­pable, at­tend de pas­ser de­vant un juge d’ins­truc­tion.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.