Y au­ra-t-il ba­taille pour Mos­soul ?

Le Temps (Tunisia) - - Monde -

La tac­tique mise en oeuvre par les forces qui par­ti­cipent à l’of­fen­sive sur Mos­soul consiste comme on le constate sur le ter­rain à net­toyer d’abord les vil­lages en­vi­ron­nant la ville des élé­ments de Daech qui les oc­cupent. Cette opé­ra­tion réa­li­sée, les forces gou­ver­ne­men­tales ira­kiennes fe­ront au plus près le siège de la ville et se­ront à même d’en­tre­prendre mé­tho­di­que­ment sa re­con­quête en ré­dui­sant l’un après l’autre les foyers de ré­sis­tance te­nus par les com­bat­tants de Daech. Au troi­sième jour de l’of­fen­sive, la pre­mière phase de celle-ci se dé­roule avec un suc­cès cer­tain. Quant à ce qu’il en se­ra pour la se­conde au mo­ment où les condi­tions au­raient été réunies pour que les forces gou­ver­ne­men­tales pro­cèdent à l’ins­tau­ra­tion du siège de Mos­soul, il ne faut pas prendre pour cer­ti­tude que l’on as­sis­te­ra à ce qui a été pro­mis, à sa­voir que les com­bat­tants de Daech res­tés à Mos­soul se­ront pris dans une nasse her­mé­tique pré­lude à leur neu­tra­li­sa­tion ir­ré­mé­diable. Il ne fait au­cun doute que les au­to­ri­tés de Bagh­dad, le com­man­de­ment de l’ar­mée ira­kienne et les états-ma­jors des mi­lices dé­ployées en ren­fort de celle-ci dans l’of­fen­sive sur Mos­soul veulent en fi­nir une bonne fois pour toutes dans cette ba­taille avec Daech ou du moins lui in­fli­ger une dé­faite dont elle met­trait du temps à se re­mettre. Mal leur en pren­drait car ce n’est pas ce que cer­tains de leurs al­liés et cré­di­teurs vou­draient qu’il ad­vienne dans la ba­taille de Mos­soul. Bien en­ten­du que ces der­niers veulent la li­bé­ra­tion de la ville, mais es­sayent sou­ter­rai­ne­ment de l’ob­te­nir sans que se pro­duisent pour y par­ve­nir des com­bats achar­nés qui éclair­ci­raient sin­gu­liè­re­ment les rangs de Daech dont ils ont be­soin, ailleurs, qu’elle fasse preuve de ses ca­pa­ci­tés de nui­sance. Si­non com­ment ex­pli­quer que quand l’état-ma­jor ira­kien parle d’ins­tau­rer un siège in­fran­chis­sable pour les com­bat­tants de Daech s’ils ve­naient à ten­ter de fuir la ville, d’autres sources, proches celles-ci de ses al­liés, font état que la coa­li­tion in­ter­na­tio­nale se­rait dis­po­sée à amé­na­ger un cor­ri­dor par le­quel plu­tôt que de ré­sis­ter les com­bat­tants de Daech pour­raient s’ex­fil­trer de la ville. Etran­ge­ment ce cor­ri­dor a une di­rec­tion, celle de la fron­tière sy­rienne. Faut-il ne pas soup­çon­ner qu’il est don­né à El Bagh­da­di et à ses hommes se trou­vant à Mos­soul à com­prendre qu’ils pour­ront conti­nuer leurs fu­nestes et san­gui­naires agis­se­ments en Sy­rie où l’en­ne­mi qu’ils au­ront à com­battre est ce­lui aus­si de ceux qui veulent leur sau­ver la mise à Mos­soul. Les Amé­ri­cains ne tiennent pas à l’éra­di­ca­tion to­tale de Daech. Ils la com­battent certes, mais avec une in­ten­si­té qui ne pro­vo­que­ra pas sa dis­pa­ri­tion et l’ex­tinc­tion de la me­nace qu’elle re­pré­sente pour les Etats de la ré­gion. Leur stra­té­gie consiste à créer des si­tua­tions dans ces pays of­frant à Daech la pos­si­bi­li­té d’étof­fer ses rangs, ce qui par là même pro­cure à Wa­shing­ton la jus­ti­fi­ca­tion à ses in­gé­rences dans ces pays au pré­texte de la guerre contre le ter­ro­risme me­née par l’amé­rique et qu’au­cune fron­tière ne li­mite.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.