Mi­niaoui et Khé­li­fa de re­tour

Le Temps (Tunisia) - - Sports - Mou­rad AYA­RI

Le Club Afri­cain est fin prêt pour le match de de­main qui l’op­po­se­ra au stade Ga­bé­sien. Une ren­contre d’une im­por­tance ca­pi­tale pour les clu­bistes en pré­vi­sion du der­by de la ca­pi­tale qui au­ra lieu di­manche pro­chain. Les « Rouge et Blanc » comptent énor­mé­ment sur le match de de­main pour pré­pa­rer le der­by. Le mieux pour eux est de gar­der au mi­ni­mum les deux points qui les sé­parent de leur frère en­ne­mi au clas­se­ment gé­né­ral. Pour y par­ve­nir, ils doivent s’im­po­ser de­main et ne pas se sou­cier du ré­sul­tat du math de l’es­pé­rance qui au­ra à ef­fec­tuer un long et pé­rilleux dé­pla­ce­ment à Ga­bès. Pour le match de de­main, Kaïs Yâa­kou­bi au­ra la pos­si­bi­li­té de comp­ter sur Sa­ber Khé­li­fa et Imed Mi­niaoui qui se sont ab­sen­tés lors de la der­nière jour­née pour di­verses rai­sons. Khé­li­fa semble prêt sur le plan phy­sique et de­vrait re­trou­ver sa place au sein de l’at­taque clu­biste. De son cô­té, Mi­niaoui sus­pen­du lors du match rem­por­té face à L’ES Mét­laoui, est prêt pour prê­ter mains fortes à ses co­équi­piers.

Entre éven­tuels dé­parts et ar­ri­vées A quelques jours du der­by, on parle d’éven­tuels dé­parts de cer­tains joueurs et non des moindres et d’ar­ri­vées. Pour les dé­parts, on en ci­te­ra deux. Il s’agit de Srar­fi et Oues­la­ti. Le pre­mier, même s’il ne joue pas ces der­niers temps, est consi­dé­ré comme étant une va­leur sûre, alors que le deuxième est, à juste titre, consi­dé­ré comme étant la che­ville ou­vrière du Club Afri­cain. L’homme à tout faire… En ef­fet, Oues­la­ti qui est un élé­ment in­con­tour­nable dans le dis­po­si­tif clu­biste, se­rait convoi­té par plu­sieurs clubs. Il se­rait ques­tion de for­ma­tions fran­çaises, es­pa­gnoles et du Golfe. Ce que nous sa­vons pour l’heure, c’est que le joueur n’est pas prêt de quit­ter le Club Afri­cain et en­tend sur­tout se concen­trer plei­ne­ment sur le der­by du 30 oc­tobre, même si sa par­ti­ci­pa­tion est com­pro­mise puisque sa bles­sure n’est pas aus­si simple qu’on vou­lait nous le faire croire. Quoi qu’il en soit, le joueur n’a pas, pour au­tant, bais­sé les bras et fait tout son pos­sible pour se re­mettre à temps pour le der­by.

Pour ce qui est des ar­ri­vées, on parle sur­tout de Akaï­chi. L’ex étoi­lé ne se sent pas bien en Ara­bie Saou­dite et se­rait sur le point de quit­ter son club pour at­ter­rir au parc Mou­nir Kbaï­li. Ce ne sont pour l’heure que des sup­pu­ta­tions et des ru­meurs. On en sau­ra plus dans les pro­chaines heures…

Ja­zi­ri tarde à ré­cu­pé­rer Fa­kh­re­dine Ja­zi­ri de­vra pa­tien­ter en­core quelques temps avant de re­trou­ver la com­pé­ti­tion. Il se­ra en­core ab­sent pen­dant au moins trois se­maines. Une au­baine pour Seïf Tka qui tient de la plus belle des ma­nières son rôle. Comme quoi, la bles­sure des uns fait le bon­heur des autres…

Srar­fi doit se re­prendre Le staff tech­nique du Club Afri­cain fait tout son pos­sible pour mo­ti­ver Srar­fi et le pous­ser à être plus per­for­mant. Le pro­blème ac­tuel du joueur, c’est son ren­de­ment ir­ré­gu­lier. Il doit sur­tout ap­prendre à être égal à lui-même à cha­cune de ses sor­ties. Il se­ra cer­tai­ne­ment sol­li­ci­té face au Stade Ga­bé­sien en cours de jeu.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.