Peine de pri­son confir­mée pour l'ex-pré­sident Mor­si

Le Temps (Tunisia) - - Monde -

Egypte

La jus­tice égyptienne a confir­mé hier la condam­na­tion de l’ex-pré­sident égyp­tien, Mohamed Mor­si, à vingt ans de pri­son, pour des ac­cu­sa­tions de meurtre de ma­ni­fes­tants, qui pro­tes­taient contre les pou­voirs illi­mi­tés qu’il s’était at­tri­bués à la fin de 2012, a-t-on ap­pris de sources ju­di­ciaires. Il s’agit de la pre­mière condam­na­tion dé­fi­ni­tive pour Mohamed Mor­si. Pre­mier pré­sident dé­mo­cra­ti­que­ment élu de l’his­toire de l’egypte, en 2012, ren­ver­sé l’an­née sui­vante par l’ar­mée à la suite de grandes ma­ni­fes­ta­tions contre son pou­voir, Mohamed Mor­si a dé­jà été très lour­de­ment condam­né dans plu­sieurs autres pro­cès. La peine de mort a ain­si été pro­non­cée à son en­contre en juin 2015 pour des éva­sions de pri­son et des vio­lences lors de la ré­vo­lu­tion de 2011. En 2015, le même tri­bu­nal avait condam­né l’an­cien di­ri­geant à la pri­son à vie pour es­pion­nage au pro­fit du Ha­mas, du Hez­bol­lah et de l’iran. Plus ré­cem­ment, en juin 2016, il a été condam­né à la pri­son à vie dans une af­faire d’es­pion­nage au pro­fit du Qa­tar. L’an­cien chef de l’etat is­su des Frères mu­sul­mans est par ailleurs pour­sui­vi pour l’or­ga­ni­sa­tion d’une éva­sion d’is­la­mistes em­pri­son­nés pen­dant le sou­lè­ve­ment contre son pré­dé­ces­seur, Hos­ni Mou­ba­rak, en 2011.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.