ILS ONT DIT:

Le Temps (Tunisia) - - Proximite -

«La chute du di­nar a été dic­tée par le FMI, c’est une de ses exi­gences. Cette di­rec­tive, qui nous a été adres­sée, si­gni­fie: ne tou­chez pas à vos ré­serves et lais­sez le di­nar se dé­pré­cier ! C’est écrit noir sur blanc dans la note d’in­ten­tion adres­sée par le FMI à la Tu­ni­sie. Nos gou­ver­nants n’ont pas le cou­rage de nous don­ner la vraie ver­sion de ce qui se trame, ni le cou­rage de dire au FMI: non, nous avons une autre po­li­tique que celle que vous nous dic­tez ! Donc on nous fait croire que nous sommes en pleine fa­ta­li­té!» Mon­gi Ra­houi (Pré­sident de la com­mis­sion des Fi­nances à L’ARP)

«Ce­lui qui a des pro­blèmes avec les élec­teurs ou les élus du CSM doit s’adres­ser à quel­qu’un d’autre que Nou­red­dine Bhi­ri, ti­rer des le­çons de cette ex­pé­rience et faire une in­tros­pec­tion sur lui-même et sur ses er­reurs. Qu’il cesse d’ac­cu­ser ses col­lègues, de les dé­ni­grer et d’exer­cer un droit de tu­telle sur eux, car ces pra­tiques ne sont pas dignes d’un Etat dé­mo­cra­tique. Ceux qui ont ten­té de gâ­cher la joie is­sue du bon dé­rou­le­ment de ces élec­tions en se fon­dant sur des consi­dé­ra­tions per­son­nelles et idéo­lo­giques avaient, en réa­li­té, l’in­ten­tion d’ex­ploi­ter ces élec­tions à des fins per­son­nelles.» Nou­red­dine Bhi­ri (Pré­sident du bloc par­le­men­taire du mou­ve­ment En­nahd­ha à L’ARP)

«Sans les dé­ra­pages fla­grants des di­ri­geants dits ré­vo­lu­tion­naires de l’as­so­cia­tion des ma­gis­trats tu­ni­siens (AMT), les juges au­raient choi­si les mi­li­tants. Les urnes ont tran­ché en igno­rant les mi­li­tants de la ma­gis­tra­ture.

La si­tua­tion ac­tuelle du pou­voir ju­di­ciaire est pire que celle pré­va­lant sous le ré­gime de Ben Ali, mais les ga­ran­ties conte­nues dans les nou­veaux textes de la loi sur le CSM sont meilleures que celles consti­tu­tion­nelles en France.» Ah­med Souab (Juge)

L’élec­tion de Kha­led Abbes au Conseil Su­pé­rieur de Ma­gis­tra­ture, sur­tout qu’il a me­né la ten­ta­tive de putsch de 2005, est scan­da­leuse. Un dos­sier re­la­tif à cette ten­ta­tive de putsch a été pré­sen­té au­près de l’ins­tance Vé­ri­té et Di­gni­té. Je suis heu­reuse de ne pas avoir été élue au CSM pour ne pas être aux cô­tés d’une per­son­na­li­té qui a au­pa­ra­vant dé­çu les juges et a oeu­vré en vue d’avi­lir la ma­gis­tra­ture.» Kal­thoum Kan­nou (Juge) Ces dé­cla­ra­tions ont été ac­cor­dées à dif­fé­rents mé­dias

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.