Le prix Sa­kha­rov pour deux yé­zi­dies vic­times de Daech

Le Temps (Tunisia) - - Monde -

Le Par­le­ment eu­ro­péen a dé­cer­né hier son prix Sa­kha­rov "pour la li­ber­té de l’es­prit" à deux Ira­kiennes de la com­mu­nau­té yé­zi­die, ré­duites en es­cla­vage par l’or­ga­ni­sa­tion Etat is­la­mique après le mas­sacre, en août 2014, d’une par­tie des ha­bi­tants de leur vil­lage, a-t-on ap­pris au­près du groupe so­cia­liste. Les deux jeunes femmes, après être par­ve­nues à s’échap­per, se consacrent à la dé­non­cia­tion de la traite des êtres hu­mains et à la dé­fense des droits des yé­zi­dis, adeptes d’une re­li­gion d’ori­gine pré­is­la­mique. Nom­mée en sep­tembre der­nier am­bas­sa­deur de bonne vo­lon­té des Na­tions unies pour la di­gni­té des sur­vi­vants du tra­fic d’êtres hu­mains, l'une d'elles fi­gu­rait sur la liste des can­di­dats au prix No­bel de la paix. Elle a dé­jà ob­te­nu le prix Va­clav Ha­vel des droits de l’homme dé­cer­né par le Con­seil de l’eu­rope.

Le prix Sa­kha­rov, qui est do­té de 50.000 eu­ros, se­ra re­mis aux deux ré­ci­pien­daires, le 14 dé­cembre à Stras­bourg.

Les deux autres fi­na­listes étaient Mous­ta­fa Dje­mi­lev, pré­sident de l’as­sem­blée des Ta­tars de Cri­mée jus­qu’à l’an­nexion de ce ter­ri­toire ukrai­nien par la Rus­sie en mars 2014, et le Turc Can Dün­dar, an­cien ré­dac­teur en chef du quo­ti­dien d’op­po­si­tion Cum­hu­riyet, condam­né à cinq ans et dix mois de pri­son dans son pays pour di­vul­ga­tion de se­crets d’etat.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.