« La vic­toire se­ra im­por­tante aus­si bien pour le staff tech­nique que pour les joueurs »

Le Temps (Tunisia) - - sports - Mou­rad AYA­RI

Point de presse d’am­mar Souayah

force de ca­rac­tère et d’un men­tal à toute épreuve 90 mi­nutes du­rant ».

L’en­traî­neur « sang et or » n’a pas man­qué d’abor­der le der­nier match dis­pu­té sa­me­di der­nier à Ga­bès. Met­tant l’ac­cent sur la ras­su­rante pres­ta­tion de l’équipe à la­quelle il n’a man­qué qu’une meilleure concen­tra­tion de­vant les buts ad­verses pour évi­ter le par­tage des points.

Le temps de se re­mettre en ques­tion

Ras­su­ré et confiant dans les moyens de ses joueurs, Am­mar Souayah l’était vi­si­ble­ment quand il a don­né les causes des pres­ta­tions mi-figue mi-rai­sin de l’équipe : « notre équipe a réa­li­sé une bonne en­tame de sai­son, elle au­rait pu conti­nuer à ali­gner les vic­toires sans la trêve im­po­sée à la compétition na­tio­nale et les bles­sures, aléas qui n’ont fait que frei­ner son élan. J’es­time qu’il est temps de se re­mettre en ques­tion à par­tir de di­manche pro­chain en dé­pit de l’im­por­tance de la ren­contre vu son ca­rac­tère de der­by ». Un match qui, se­lon l’en­traî­neur « sang et or », fait par­tie des ren­contres de cette pre­mière phase, ren­contres qui per­met­tront à ses joueurs de pré­pa­rer le play off. Avant de conclure : «le cham­pion­nat vient à peine de com­men­cer, l’équipe fe­ra en sorte de ga­gner en as­su­rance et en confiance en ses moyens. Pour le très court terme, il nous fau­dra ga­gner ce der­by en dé­pit de l’ab­sence d’en­jeu, je ne ré­pé­te­rai as­sez qu’il fau­dra res­ter concen­trés pour y par­ve­nir ».

Reste à sa­voir si ce se­ra l’oc­ca­sion de pré­sen­ter un jeu de qua­li­té comme le sou­haite Am­mar Souayah. Dif­fi­cile d’y par­ve­nir toutes les fois qu’il s’agit de der­by. A moins que l’ab­sence d’en­jeu n’y contri­bue. Dif­fi­cile d’y croire à notre humble avis. Ra­fik BEN ARFA

Il n’y avait une ten­sion par­ti­cu­lière lors de la séance du jeu­di ou­verte aux mé­dias. L’équipe se­nior s’est en­traî­née sous le re­gard de quelques cu­rieux et de nom­breux jour­na­listes qui n’ont qu’un quart d’heure pour leur bou­lot. On no­te­ra l’ab­sence de du pré­sident de la sec­tion foot­ball Ab­des­sa­lam Youn­si et du pré­sident Slim Ria­hi qui se­rait à l’étran­ger. On est loin des am­biances élec­triques et ten­dues qui ont tou­jours ca­rac­té­ri­sées l’avant-der­by. C’est cer­tai­ne­ment la meilleure des façons de faire pour per­mettre aux joueurs d’évi­ter une pres­sion ex­ces­sive et qui ne ser­vi­rait qu’à leur alour­dir les jambes…

Les mêmes sou­cis

Kaïs Yâa­kou­bi maî­trise bien son su­jet et n’at­tend que la der­nière séance de ce sa­me­di pour se fixer sur cer­tains points. Le prin­ci­pal concerne Abdelkader Oues­la­ti qui, à prio­ri, de­vrait prendre part à ce der­by. On rap­pel­le­ra que lors des trois der­niers der­bys, Oues­la­ti a plu­tôt brillé par son ab­sence. Il n’était pas en­core prêt lors de la der­nière fi­nale de coupe. Il n’a pas brillé lors du match al­ler de l’exer­cice écou­lé et fut obli­gé de cé­der sa place à la mi-temps pour bles­sure. Au­tant dire qu’il n’a pas en­core vé­cu plei­ne­ment un der­by en y lais­sant son em­preinte.

Un seul doute !

Pour le match de de­main, Kaïs Yâa­kou­bi au­ra peut-être un seul doute concer­nant la for­ma­tion qui se­ra ali­gnée de­main. Il s’agit du com­par­ti­ment of­fen­sif. En ef­fet, le tech­ni­cien clu­biste au­ra à choi­sir entre Mi­niaoui et Bes­san. Vrai­sem­bla­ble­ment, le tech­ni­cien clu­biste ali­gne­ra la for­ma­tion sui­vante : Ben Mus­ta­pha, Had­de­di, Bel­khi­ther, Ifa, Tka, Ghan­dri, oues­la­ti, Srar­fi, Che­ni­hi, Khé­li­fa, Mi­niaoui (Bes­san). C’est une for­ma­tion qui a une vo­ca­tion of­fen­sive et c’est la meilleure des façons pour évi­ter de su­bir comme ce fut le cas lors de la der­nière confron­ta­tion entre les deux for­ma­tions en fi­nale de la coupe de Tu­ni­sie.

Feh­ri Lâa­mi­ri (Pdt du co­mi­té d’or­ga­ni­sa­tion ) : « On agi­ra de la même ma­nière … »

Le pré­sident du co­mi­té d’or­ga­ni­sa­tion du Club Afri­cain Feh­ri Lâa­mi­ri n’a pas ra­té l’oc­ca­sion pour nous par­ler du mé­con­ten­te­ment des clu­bistes concer­nant les billets at­tri­bués aux res­pon­sables « Rouge et Blanc ». : « Ils nous ont ac­cor­dé quelques cin­quante in­vi­ta­tions mais on a omis de nous don­ner des loges. Trois au moins pour y ac­cueillir tout ce beau monde. On ne doit pas ou­blier qu’il s’agi­ra de res­pon­sables, de staff mé­di­cal, de joueurs qui n’ont pas été convo­qués et par consé­quent, il faut qu’il soit à l’abri et en sé­cu­ri­té au mi­lieu de la foule qui se­ra presque à cent pour cent es­pé­ran­tiste ». Voi­la le der­by mis dans son contexte avec tou­te­fois la né­ces­si­té de rap­pe­ler que le pré­sident du co­mi­té d’or­ga­ni­sa­tion du Club Afri­cain a te­nu à rap­pe­ler que lors du match re­tour , ça se­ra au tout du CA de re­ce­voir. En somme, il faut s’at­tendre à « un prê­té pour un ren­du ».

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.