La chasse aux sor­cières se pour­suit…

■ Après Wa­lid Jal­lad, les dé­pu­tés Mond­her Bel­haj Ali et Mus­ta­pha Ben Ah­med en­courent l'ex­clu­sion pour avoir ac­cu­sé Moh­sen Mar­zouk de mo­no­po­li­ser la dé­ci­sion

Le Temps (Tunisia) - - La Une - Wa­lid KHEFIFI

La ten­sion n'est pas près de re­tom­ber au sein du Mou­ve­ment du Pro­jet Tu­ni­sie (MPT, Ha­ra­kat Ma­chrou Tounes). Le bloc Al-hor­ra, le groupe par­le­men­taire du par­ti, a convo­qué les dé­pu­tés Mond­her

Bel­haj Ali et Mus­ta­pha Ben Ah­med pour une séance de ques­tion­ne­ment qui doit se te­nir le 31 oc­tobre. Les deux dé­pu­tés de­vraient à cette oc­ca­sion s'ex­pli­quer sur les cri­tiques acerbes qu'ils

ont for­mu­lé à l'en­contre du bloc et du se­cré­taire gé­né­ral du par­ti, Moh­sen Mar­zouk, suite à l'ex­clu­sion de Wa­lid Jal­lad du bloc par­le­men­taire.

La ten­sion n’est pas près de re­tom­ber au sein du Mou­ve­ment du Pro­jet Tu­ni­sie (MPT, Ha­ra­kat Ma­chrou Tounes). Le bloc Al-hor­ra, le groupe par­le­men­taire du par­ti, a convo­qué les dé­pu­tés Mond­her Bel­haj Ali et Mus­ta­pha Ben Ah­med pour une séance de ques­tion­ne­ment qui doit se te­nir le 31 oc­tobre. Les deux dé­pu­tés de­vraient à cette oc­ca­sion s’ex­pli­quer sur les cri­tiques acerbes qu’ils ont for­mu­lé à l’en­contre du bloc et du se­cré­taire gé­né­ral du par­ti, Moh­sen Mar­zouk, suite à l’ex­clu­sion de Wa­lid Jal­lad du bloc par­le­men­taire. M.M Bel­haj Ali et Ben Ah­med avaient es­ti­mé dans un com­mu­ni­qué com­mun pu­blié le 18 oc­tobre que l’ex­clu­sion de Wa­lid Jal­lad était «une me­sure abu­sive qui re­pré­sente une at­teinte à la li­ber­té d’opi­nion et d’ex­pres­sion et aux prin­cipes fon­da­men­taux de la Cons­ti­tu­tion », d’au­tant plus que le dé­pu­té en ques­tion n’a fait qu’ex­pri­mer un point de vue se­lon le­quel le chan­ge­ment de la dé­no­mi­na­tion du bloc par­le­men­taire était une dé­ci­sion pré­ci­pi­tée et non concer­tée. «Cette dé­ci­sion est dé­pour­vue de tout fon­de­ment mo­ral et ju­ri­dique, dans la me­sure où le dé­pu­té ré­vo­qué n’a pas été in­for­mé de la dé­ci­sion et n’a pas non plus eu l’oc­ca­sion de se dé­fendre », ont-ils sou­li­gné dans ce même com­mu­ni­qué. Mond­her Bel­haj Ali et Mus­ta­pha Ben Ah­med n’ont pas été, par ailleurs, in­vi­tés à par­ti­ci­per à une réunion du Bu­reau po­li­tique te­nue le sa­me­di 22 oc­tobre et dont l’ordre du jour était l’élec­tion d’un Bu­reau exé­cu­tif com­po­sé de 18 membres. Mais leur ré­ac­tion ne s’et pas fait at­tendre. Dans un nou­veau com­mu­ni­qué pu­blié lun­di der­nier (le 24 oc­tobre) conjoin­te­ment avec Wa­lid Jal­lad, ces dé­pu­tés ont es­ti­mé que la te­nue de la réunion du Bu­reau exé­cu­tif po­li­ti­que­cons­ti­tue une sans in­frac­tio­né­lire le à Bu­reau l’ar­ticle 36 du rè­gle­ment in­té­rieur du par­ti. « Ce­ci s’ins­crit dans le cadre de la po­li­tique de la fuite en avant adop­tée par le se­cré­taire gé­né­ral Moh­sen Mar­zouk et illustre son mé­pris de la loi et des abc de l’ac­tion po­li­tique dé­mo­cra­tique ».

«Vio­la­tion ma­ni­feste du rè­gle­ment in­té­rieur»

Ils ont éga­le­ment fait re­mar­quer que «le fait d’avoir trans­for­mé la réunion du Bu­reau po­li­tique en un pro­cès de trois de ses membres sans en­tendre leurs points de vue puis­qu’ils n’ont pas été in­vi­tés à la réunion, illustre la ten­dance de Moh­sen Mar­zouk à mo­no­po­li­ser la dé­ci­sion, à re­fu­ser le dia­logue et à ex­clure tous ceux qui ex­priment un avis dif­fé­rent du sien ». Les trois si­gna­taires du com­mu­ni­qué ont, d’autre part, fait sa­voir que « la po­li­tique adop­tée par le se­cré­taire gé­né­ral qui mo­no­po­lise l’exer­cice du pou­voir po­li­tique et ad­mi­nis­tra­tif au sein du par­ti a trans­for­mé l’opé­ra­tion de re­cons­truc­tion du pro­jet na­tio­nal mo­der­niste en une en­tre­prise po­li­tique au ser­vice de l’in­té­rêt per­son­nel de Moh­sen Mar­zouk». Dans le camp Moh­sen Mar­zouk, en ne cache pas que Mond­her Bel­haj Ali et Mus­ta­pha Ben Ah­med en­courent l’ex­clu­sion du bloc et du par­ti. deux «Les dé­pu­tés dé­cla­ra­tion­saux mé­dias ac­cor­dé­set les com­mu­ni­qués­par ces qu’ils ont pu­bliés consti­tuent une vio­la­tion ma­ni­feste du rè­gle­ment in­té­rieur et pour­raient leur va­loir l’ex­clu­sion du bloc comme ce fut les cas pour Wa­lid Jal­lad », sou­ligne Aba­da Ké­fi, membre du bloc Al-hor­ra et di­ri­geant du MPT, no­tant que «l’ar­ticle 5 du rè­gle­ment in­té­rieur per­met à tous les dé­pu­tés d’ex­pri­mer li­bre­ment leurs opi­nions sein des struc­tures du par­ti et non pas sur les pla­teaux des té­lé­vi­sions » Le MPT a dé­jà connu des re­mous au prin­temps der­nier, lorsque la dé­pu­tée Fat­ma Msed­di et le membre du co­mi­té na­tio­nal de pré­pa­ra­tion du congrès consti­tu­tif Ad­nane Bel­haj Amor ont cla­qué bruyam­ment la porte après avoir dé­non­cé «un dé­fi­cit de dé­mo­cra­tie in­terne » et des «pou­voirs dé­me­su­rés », ac­cor­dés au se­cré­taire gé­né­ral de ce par­ti né de l’im­plo­sion de Ni­daâ Tounes.

Wa­lid Jal­lad

Mond­her Bel­haj Ali

Mus­ta­pha Ben Ah­med

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.