15 ci­vils tués dans des frappes de la coa­li­tion arabe

Le Temps (Tunisia) - - La Une -

Yé­men

Les raids aé­riens de la coa­li­tion arabe di­ri­gée par l'ara­bie saou­dite dans le sud-ouest du Yé­men ont tou­ché par er­reur trois mai­sons, tuant 15 et bles­sant 7 ci­vils. Se­lon l'agence de presse des re­belles hou­this Sa­ba­news, le bom­bar­de­ment a tou­ché un quar­tier ré­si­den­tiel de la ville de Sa­lou, où des com­bats achar­nés op­posent les re­belles chiites hou­this aux forces gou­ver­ne­men­tales du pré­sident yé­mé­nite Abd Rab­bo Man­sour Ha­di.

Les raids aé­riens de la coa­li­tion arabe di­ri­gée par l'ara­bie saou­dite dans le sud-ouest du Yé­men ont tou­ché par er­reur trois mai­sons, tuant 15 et bles­sant 7 ci­vils. Se­lon l'agence de presse des re­belles hou­this Sa­ba­news, le bom­bar­de­ment a tou­ché un quar­tier ré­si­den­tiel de la ville de Sa­lou, où des com­bats achar­nés op­posent les re­belles chiites hou­this aux forces gou­ver­ne­men­tales du pré­sident yé­mé­nite Abd Rab­bo Man­sour Ha­di. Ac­tuel­le­ment, les sau­ve­teurs cherchent en­core des per­sonnes sous les dé­combres. Un res­pon­sable lo­cal loyal au gou­ver­ne­ment yé­mé­nite a éga­le­ment confir­mé ces frappes aé­riennes af­fir­mant qu'elles avaient tou­ché par er­reur trois mai­sons. «Tous ceux qui s'y trou­vaient ont été tués », a-t-il dé­cla­ré en fai­sant état de 11 morts dont un en­fant et sept femmes. Des té­moins ont ra­con­té que de nom­breux ha­bi­tants s'étaient ren­dus sur le site du bom­bar­de­ment pour ten­ter de sau­ver des bles­sés. Se­lon l'agence de presse des re­belles, les vic­times des frappes aé­riennes sont des per­sonnes dé­pla­cées par la guerre au Yé­men, qui fait rage de­puis des mois et a tué près de 7 000 per­sonnes. De­puis 2014, le Yé­men est en proie à un conflit ar­mé op­po­sant les re­belles hou­this et les mi­li­taires loyaux à l'an­cien pré­sident Ali Ab­dal­lah Sa­leh aux forces gou­ver­ne­men­tales et aux mi­lices po­pu­laires sou­te­nant le pré­sident en exer­cice Abd Rab­bo Man­sour Ha­di.

Les re­belles contrôlent les ter­ri­toires dans le nord du pays et la ca­pi­tale Sa­naa où ils ont créé leurs or­ganes de pou­voir. La coa­li­tion a fré­quem­ment été ac­cu­sée de « ba­vures » pour avoir tué des ci­vils dans ses bom­bar­de­ments au Yé­men.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.