“La dé­route éco­no­mique”

Le Temps (Tunisia) - - La Une - Yosr GUERFEL AKKARI

Au mo­ment où les dis­po­si­tions de la loi de fi­nances 2017 tou­jours en exa­men sous l’hé­mi­cycle ta­raudent les es­prits, les in­dus­triels Tu­ni­siens ap­pré­hendent une stagnation de leur ac­ti­vi­té au cours des 3ème et 4ème tri­mestres 2016 et se montrent scep­tiques quant à une pro­bable crois­sance de la de­mande étran­gère. En dé­pit de cer­tains signes de re­prise de l’ac­ti­vi­té éco­no­mique sur­tout in­dus­trielle, la si­tua­tion des en­tre­prises no­tam­ment ex­por­ta­trices où la ten­dance est à l’in­cer­ti­tude et à l’hé­si­ta­tion, de­meure tou­jours tri­bu­taires des aléas en­do­gènes et exo­gènes. Nom­breuses sont d’ailleurs les uni­tés pro­duc­trices qui dé­plorent une ré­gres­sion de leur pro­duc­tion et de leur rythme d’ex­por­ta­tions. Des en­tre­prises en quête, elles-mêmes de « contri­bu­tions ex­cep­tion­nelles » ou de gi­let de sau­ve­tage à même d’as­su­rer leur pé­ren­ni­té et de pré­ser­ver les postes d’em­plois. La loi de fi­nances 2017 ne fait guère mieux et en­fonce le clou, tout comme ses de­van­cières elle n’ap­porte pas de ré­ponses aux pro­blèmes et dif­fi­cul­tés qui en­travent l’ac­ti­vi­té des en­tre­prises qui opèrent dans des sec­teurs for­te­ment ex­po­sées aux risques. L’UTICA op­pose son vé­to « aux contri­bu­tions ex­cep­tion­nelles » pré­vues par la loi de fi­nances 2017 de­vant ap­por­ter à l’etat 900 MD, soit près de 3% des res­sources bud­gé­taires. La­mia Zri­bi, mi­nistre des Fi­nances semble plu­tôt op­ti­miste et croit tou­jours au consen­sus avec ses par­te­naires ou ses vis-à-vis dont L’UTICA. L’union pa­tro­nale ré­clame des garde-fous en fa­veur de l’en­tre­prise. Pour l’ins­tant, ça a l’air de s’em­bra­ser un peu par­tout et l’on craint « la dé­route éco­no­mique ».

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.