Opé­ra­tion de contrôle du cam­pe­ment de Sta­lin­grad à Pa­ris

Le Temps (Tunisia) - - MONDE -

La po­lice a ef­fec­tué hier ma­tin une opé­ra­tion de contrôle des iden­ti­tés et des si­tua­tions ad­mi­nis­tra­tives de 2.500 mi­grants cam­pant aux abords de la sta­tion de mé­tro Sta­lin­grad, dans le 19e ar­ron­dis­se­ment de Pa­ris, a-t-on ap­pris au­près de la mai­rie.

Lors de cette opé­ra­tion, une pel­le­teuse a en­tre­pris d’en­le­ver sur une pe­tite par­tie du cam­pe­ment des tentes et ma­te­las uti­li­sés par les mi­grants, a consta­té un jour­na­liste de Reu­ters.

Ce dé­blaie­ment, ef­fec­tué sous la pro­tec­tion des forces de l’ordre, a pro­vo­qué des ten­sions avec les mi­grants et une gre­nade la­cry­mo­gène a été ti­rée par un po­li­cier. Dans un cour­rier adres­sé ven­dre­di aux mi­nistres de l’in­té­rieur et du Lo­ge­ment, Ber­nard Ca­ze­neuve et Em­ma­nuelle Cosse, la maire de Pa­ris Anne Hi­dal­go a ap­pe­lé l’at­ten­tion du gou­ver­ne­ment sur la «si­tua­tion hu­ma­ni­taire et sa­ni­taire dra­ma­tique» de ces mi­grants. Se­lon un porte-pa­role de l’hô­tel de ville, leur nombre s’est ac­cru d’en­vi­ron un mil­lier en une se­maine au mo­ment où le cam­pe­ment de mi­grants de Calais était dé­man­te­lé, sans pou­voir dire dans quelle me­sure il y a eu un ef­fet vases com­mu­ni­cants. La maire de Pa­ris dé­nonce la mé­thode «consis­tant à at­tendre le point de rup­ture» et es­time que ce­la n’a «que trop du­ré».

Elle pré­cise que cette opé­ra­tion doit avoir lieu avant l’ou­ver­ture d’un centre d’ac­cueil pour les ré­fu­giés porte de la Cha­pelle, dans le Nord de Pa­ris. Ce centre, ex­plique-t-elle, qui n’a pas vo­ca­tion à re­ce­voir les mi­grants de Sta­lin­grad.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.