Ate­lier de for­ma­tion de dé­tec­tion et d'en­quête

Le Temps (Tunisia) - - Proximite -

Un ate­lier de for­ma­tion de deux jours des­ti­née aux pro­fes­sion­nels de l’ad­mi­nis­tra­tion fis­cale et as­su­ré par Jean Pear­son, consul­tant de la jus­tice pé­nale au Ca­na­da et Mo­ha­med Aya­di, ma­gis­trat ad­mi­nis­tra­tif et pre­mier vice-pré­sident du Conseil de la Concur­rence, a dé­mar­ré, hier, à Tu­nis. Son ob­jec­tif est de dis­cu­ter des mé­thodes de lutte contre la cor­rup­tion et des ou­tils à mettre en place pour as­su­rer la pré­ven­tion, la dé­tec­tion, l’en­quête et les pour­suites re­la­tives à la cor­rup­tion dans l’ad­mi­nis­tra­tion fis­cale et les ser­vices de re­cou­vre­ment. D’après Aya­di, membre de l’ins­tance Na­tio­nale de lutte contre la cor­rup­tion (INLCC), la Tu­ni­sie compte un nombre très ré­duit d’en­quê­teurs, soit 600 en­quê­teurs spé­cia­li­sés dans la pour­suite des crimes fis­caux et de la cor­rup­tion dans ce do­maine.

«Ces en­quê­teurs trouvent des dif­fi­cul­tés et doivent être sou­te­nus et aus­si bien for­més et sen­si­bi­li­sés pour évi­ter d’être im­pli­qués, eux mêmes, dans des pra­tiques de cor­rup­tion, en ac­cep­tant des pots de vin pour pas­ser sous si­lence des in­frac­tions fis­cales», a-t-il ex­pli­qué à TAP. La sen­si­bi­li­sa­tion et la for­ma­tion des fonc­tion­naires des im­pôts est, par ailleurs, une des fi­na­li­tés de cette for­ma­tion, or­ga­ni­sée en co­opé­ra­tion avec l’ins­ti­tut «CEELI Ins­ti­tute Prague», un or­ga­nisme in­dé­pen­dant à but non lu­cra­tif ba­sé à Prague qui se consacre à ren­for­cer l’état de droit dans les pays en tran­si­tion et l’agence sué­doise de co­opé­ra­tion in­ter­na­tio­nale pour le dé­ve­lop­pe­ment.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.