Ce même jour…3 No­vembre

Le Temps (Tunisia) - - Detente -

Évé­ne­ments 3 no­vembre 1493 : Ch­ris­tophe Co­lomb en Gua­de­loupe Le 3 no­vembre 1493, lors de son deuxième voyage vers le Nou­veau Monde, Ch­ris­tophe Co­lomb aborde sur une île que ses ha­bi­tants, des In­diens Ca­raïbes de fé­roce ré­pu­ta­tion, ap­pellent Ca­lou­caé­ra. 3 no­vembre 1839 : La Su­blime Porte se ré­forme Le 3 no­vembre 1839, le sul­tan ot­to­man Ab­dul-med­jid 1er (en turc Ab­dul­me­cit) pu­blie la charte de Gul­ha­né (Khatt ché­rif) qui pro­clame l'éga­li­té de­vant la loi de tous les su­jets de l'em­pire ot­to­man, quelle que soit leur re­li­gion. C'est le dé­but d'une longue pé­riode de bou­le­ver­se­ments connue sous le nom de Tan­zi­mat, d'après un mot turc qui si­gni­fie or­ga­ni­sa­tion et dé­signe un Conseil qui se­ra éta­bli en 1854 pour veiller à l'ap­pli­ca­tion des ré­formes... 3 no­vembre 1867 : Les chas­se­pots font mer­veille à Men­ta­na Le 3 no­vembre 1867, des vo­lon­taires ga­ri­bal­diens tentent de pé­né­trer à Rome et d'en chas­ser le pape Pie IX. Ils veulent re­mettre la ville au roi d'ita­lie Vic­tor-em­ma­nuel II pour ache­ver l'uni­té po­li­tique de la pé­nin­sule... La co­lonne est écra­sée à Men­ta­na par les sol­dats pon­ti­fi­caux qui bé­né­fi­cient du sou­tien d'un contin­gent fran­çais com­man­dé par le gé­né­ral de Failly, aide de camp de l'em­pe­reur Na­po­léon III. Pour les mi­li­taires fran­çais, c'est un franc suc­cès. «Les chas­se­pots ont fait mer­veille», dit-on à l'état-ma­jor à propos des nou­veaux fu­sils sur les­quels on avait quelques in­quié­tudes. La for­mule scan­da­lise l'opi­nion li­bé­rale. 3 no­vembre 1903 : Le Pa­namá, un État sur me­sure Le 3 no­vembre 1903, l'isthme de Pa­na­ma fait sé­ces­sion d'avec la Co­lom­bie tan­dis que des vais­seaux de guerre amé­ri­cains mouillent de­vant les villes de Co­lon et Pa­na­ma. La créa­tion du nou­vel État est té­lé­gui­dée par le gou­ver­ne­ment amé­ri­cain qui sou­haite avoir les mains libres pour y creu­ser un ca­nal... 3 no­vembre 1918 : Mu­ti­ne­rie à Kiel Le 3 no­vembre 1918, une mu­ti­ne­rie éclate à Kiel, un port mi­li­taire al­le­mand de la mer Bal­tique. Les di­ri­geants al­le­mands s'in­quiètent d'une conta­gion ré­vo­lu­tion­naire dans tout le pays. Ils pressent l'em­pe­reur Guillaume II de dé­mis­sion­ner, ce qui se­ra fait le 9 no­vembre, et en­tament des né­go­cia­tions avec les Al­liés oc­ci­den­taux pour un ar­mis­tice qui met­trait fin à la Grande Guerre.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.