Ag­gra­va­tion de la peine pour le di­rec­teur de l’agence des postes de Mo­nas­tir

Le Temps (Tunisia) - - Fauts De Société -

L’af­faire re­monte à l’an­née 2013 quand les agents de la poste se sont ren­du compte que la somme d’1 mil­lion et 700 mille di­nars était man­quante, et ce lors d’opé­ra­tions de contrôle et de comp­ta­bi­li­té. L’his­toire du di­rec­teur du bu­reau de poste de Mo­nas­tir a com­men­cé le jour où il a été ten­té par la cu­pi­di­té. Il était pour­tant un fonc­tion­naire ran­gé, sans pro­blèmes par­ti­cu­liers. Il a été sou­dain comme ap­pâ­té par l’ar­gent qu’il manipule quo­ti­dien­ne­ment étant le res­pon­sable d’un cen­tral pos­tal im­por­tant. La somme dé­tour­née est exor­bi­tante et l’ac­cu­sé ne l’a pas fait cer­tai­ne­ment par né­ces­si­té, mais sû­re­ment par cu­pi­di­té. Ar­rê­té il a re­con­nu les faits de­vant le tri­bu­nal de pre­mière ins­tance de Mo­nas­tir qui l’a condam­né en avril 2016 à 25 ans de pri­son. Tou­te­fois le pro­cu­reur a fait ap­pel à mi­ni­ma au­dit ju­ge­ment, es­ti­mant que le quan­tum de la peine était très in­suf­fi­sant. La Cour d’ap­pel à Mo­nas­tir, l’a condam­né à 20 ans de pri­son et 1000 di­nars d’amende pour fal­si­fi­ca­tion de do­cu­ments, et 20 ans de pri­son et 1 mil­liard et 686 mille di­nars d’amende pour dé­tour­ne­ment de fonds pu­blics. La deuxième per­sonne im­pli­quée dans cette af­faire est en fuite.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.