May confiante après la dé­ci­sion de la Haute Cour

Le Temps (Tunisia) - - Monde -

The­re­sa May a in­for­mé hier ma­tin An­ge­la Mer­kel et le pré­sident de la Com­mis­sion eu­ro­péenne, Jean-claude Jun­cker, que la dé­ci­sion de la Haute Cour de jus­tice de Londres n’au­rait pas d’in­fluence sur le ca­len­drier du Brexit, a rap­por­té le porte-pa­role de la Pre­mière mi­nistre bri­tan­nique. May de­vait éga­le­ment s’en­tre­te­nir dans la jour­née avec Fran­çois Hol­lande et Do­nald Tusk, le pré­sident du Conseil eu­ro­péen. Au cours de ces con­tacts té­lé­pho­niques, elle a ad­mis que la dé­ci­sion des juges l’avait dé­çue mais s’est dite confiante dans l’is­sue de l’ap­pel in­ter­je­té par son gou­ver­ne­ment. La Haute Cour de Londres a ju­gé que le gou­ver­ne­ment bri­tan­nique de­vait ob­te­nir l’ac­cord du Par­le­ment avant d’en­clen­cher l’ar­ticle 50 du Trai­té eu­ro­péen de Lis­bonne, qui lan­ce­ra of­fi­ciel­le­ment les né­go­cia­tions du Brexit. The­re­sa May, qui a confir­mé le mois der­nier de­vant ses pairs eu­ro­péens qu’elle ac­ti­ve­rait cet ar­ticle d’ici fin mars 2017, a dé­ci­dé de faire ap­pel de­vant la Cour su­prême, la plus haute ju­ri­dic­tion du pays.

«Notre prio­ri­té est d’al­ler de­vant la Cour su­prême, de dé­fendre notre dos­sier et de ga­gner, et nous avons confiance dans le fait que nous pour­rons respecter le ca­len­drier que nous avons dé­jà ex­po­sé», a dit son porte-pa­role à la presse. Un avo­cat du gou­ver­ne­ment a pré­ci­sé que la Cour su­prême exa­mi­ne­rait ce re­cours entre les 5 et 8 dé­cembre. Une fois no­ti­fié aux par­te­naires eu­ro­péens de Londres, l’ar­ticle 50 pré­voit une pé­riode maxi­male de deux an­nées pour né­go­cier les mo­da­li­tés du di­vorce entre le Royaume-uni et L’UE.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.