«Heu­reu­se­ment, Bel­bou­li était là !» «Bon com­por­te­ment de mes joueurs»

Le Temps (Tunisia) - - Sports - Sa­dok SLIMANE

Face à L’ESS, L’USBG n’a pas dé­mé­ri­té

Face au se­cond du groupe A, L’USBG, les Etoi­lés, faut-il l’ad­mettre, ont été sur­pris par le bon com­por­te­ment dé­fen­sif des pro­té­gés de Cho­kri Kha­toui, to­ta­le­ment re­pliés certes, mais vo­lon­tai­re­ment por­tés sur les contres ra­pides où ils ont sé­rieu­se­ment bien me­na­cé à deux re­prises le kee­per-étoi­lé dans son jour pour sau­ver deux face-à-face dé­ci­sifs. Mais si la bande à Ben­zar­ti a pei­né avant de trou­ver la faille grâce à Ben Amor et aux tirs en de­hors de la sur­face, c’est que l’équipe sa­hé­lienne a man­qué de vi­tesse dans les phase de tran­si­tion dé­ter­mi­nante pour­tant pour sur­prendre l’ad­ver­saire. L’ex­pli­ca­tion ? Si l’ab­sence de Gha­zi a in­flué sur le ren­de­ment du flanc gauche force est d’ad­mettre le ren­de­ment quel­conque de Nag­gez sur la droite. Ce der­nier, sur un ton en moins, est moins ins­pi­ré, juste sur le plan phy­sique il n’a pas ga­gné ses duels. L’autre ex­pli­ca­tion aus­si c’est que, mis à part Ben Amor bien dans son élé­ment, Ham­za Lah­mar, Iheb Msek­ni voire Bri­gui passent en ce mo­ment par une baisse dans leur ren­de­ment. Bref, l’etoile n’était pas au mieux de sa forme pour es­pé­rer prendre ai­sé­ment le des­sus sur un ad­ver­saire co­riace, plein d’éner­gie.

«Une vic­toire, trois points c’est ce qui im­porte. Il est vrai que face à un ad­ver­saire to­ta­le­ment re­plié mais ra­pide aux contres et sur­tout au com­por­te­ment dé­fen­sif no­table, il faut être vi­gi­lant, heu­reu­se­ment , Bel­bou­li était là » a si­gna­lé Mon­tas­ser Lou­hi­chi.

De l’éner­gie à en re­vendre ! Deuxième ex-ae­quo avec L’ESS de son groupe A, L’USBG con­trai­re­ment à d’autres équipes ins­pirent confiance et équi­libre. Di­sons-le, le tra­vail ef­fec­tué jusque-là par Cho­kri Kha­toui semble bien por­ter ses fruits. Ré­sul­tat ? Une équipe bien struc­tu­rée, voire équi­li­brée dé­ve­lop­pant un jeu simple mais di­rect, ba­sée sur la bonne uti­li­sa­tion du po­ten­tiel de l’ef­fec­tif en place. Moyen­nant une bonne al­chi­mie concoc­tée par le coach, l’équipe s’en est bien sor­tie jus­qu’à pré­sent. Au terme de la sixième jour­née, les su­distes ont été vain­queurs à quatre re­prises (UST, EOSB, CAB, ESZ que des concur­rents di­rects), concé­dant une pa­ri­té face au CSS et se sont in­cli­nés une seule fois avant-hier à Sousse. C’est dire le bon dé­part de cette équipe. En ef­fet, avant-hier sur la pe­louse du stade olym­pique de Sousse, les pro­té­gés de Cho­kri Kha­toui n’ont pas failli à leur ré­pu­ta­tion face aux Etoi­lés en adop­tant un com­por­te­ment dé­fen­sif so­lide qui a failli por­té ses fruits . Avec un re­pli dé­fen­sif ra­pide conju­gué à l’arme du contre tout aus­si ra­pide, les Su­distes ont don­né du fil à re­tordre aux sa­hé­liens en panne de so­lu­tions of­fen­sives. Il faut dire que le ga­ba­rit ath­lé­tique de L’USBG (Ab­bés, Cou­li­ba­ly, Bou­fal­gha etc..) d’une part et la ra­pi­di­té des joueurs comme Khé­fi­fi, Ji­la­ni, Ben Sa­lem, Kouas­sy et autres Sam­ti d’autre part , les co­équi­piers du gar­dien Char­fi sont en me­sure de faire face à des équipes du ca­libre de L’ESS ou du CSS. C’est dire si L’USBG n’am­bi­tionne dé­jà pour dis­pu­ter sé­rieu­se­ment son pas­sage à la phase du Play-off. «Je n’ou­blie pas que l’on a joué face à l’une des meilleures équipes en Tu­ni­sie. Donc, je ne peux que sa­luer le bon com­por­te­ment de mes joueurs mal­gré que les deux faces-face n’ont pu être ex­ploi­tés comme il faut . Avec le temps cette équipe se­ra plus aguer­rie » a dé­cla­ré Cho­kri Kha­toui, en­trai­neur de L’USBG.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.