Un ca­chet fa­ra­mi­neux pour quelques mi­nutes de concert

Le Temps (Tunisia) - - Magazine -

Ma­riah Ca­rey ne se laisse pas abattre après sa rup­ture avec le mil­liar­daire James Pa­cker. La chan­teuse est re­mon­tée sur scène pour la pre­mière fois de­puis l'an­nonce de l'an­nu­la­tion de ses fian­çailles et s'est pro­duite à To­ron­to au Ca­na­da pour l'inau­gu­ra­tion des vi­trines des bou­tiques Hud­son's Bay et Saks Fifth Ave­nue. La di­va ha­billée en reine de Noël, mou­lée dans une robe si­gnée An­na Maier, est ve­nue in­ter­pré­ter deux de ses cé­lèbres tubes de Noël dont le cultis­sime All I Want for Ch­rist­mas Is You. Le concert, au­quel tout le monde pou­vait as­sis­ter gra­tui­te­ment, a été re­layé en di­rect sur la page Fa­ce­book de la chaîne des grands ma­ga­sins. Un évé­ne­ment très sui­vi qui au­rait rap­por­té un bon mil­lion de dol­lars à la di­va de 46 ans. C'est en tout cas ce qu'af­firment les jour­na­listes. Un jo­li pac­tole pour seule­ment deux pe­tites chan­sons ! Sur­pris de ce mon­tant fa­ra­mi­neux, ils ont pris soin de con­tac­ter le di­rec­teur gé­né­ral de la com­mu­ni­ca­tion du groupe qui a lais­sé en­tendre que le chiffre an­non­cé était "fort gon­flé". Si l'on ignore en­core le mon­tant exact du ca­chet de la star, on sait qu'elle mon­naie cher ses pres­ta­tions. Ce n'est pas son ex-fian­cé qui di­rait le contraire puisque Mi­mi lui ré­clame 50 mil­lions de dol­lars de dé­dom­ma­ge­ment pour l'an­nu­la­tion de leur ma­riage et le pré­ju­dice su­bi. L'in­ter­prète d'in­fi­ni­ty se dit trau­ma­ti­sée par leur rup­ture, sur­ve­nue quelques jours avant qu'elle di­vorce en­fin de son ex-ma­ri Nick Can­non. D'après le ma­ga­zine People, la chan­teuse qui est de­puis in­sé­pa­rable de son beau dan­seur Bryan Ta­na­ka sur­mon­te­rait tant bien que mal sa sé­pa­ra­tion d'avec le mil­liar­daire sup­po­sé­ment violent et ja­loux.

"Au dé­but, la rup­ture n'a pas eu l'air de trop la dé­con­te­nan­cer, elle pen­sait que les choses fi­ni­raient par s'ar­ran­ger. Elle a com­pris que ça n'al­lait pas être le cas et ne plus être avec James la dé­prime. Elle est bles­sée qu'il l'ait quit­tée mais ses obli­ga­tions pro­fes­sion­nelles l'oc­cupent, elle ne veut pas res­ter à la mai­son à pleu­rer sur son sort", a confié un in­for­ma­teur du ma­ga­zine amé­ri­cain. Ré­si­gnée, Ma­riah Ca­rey a fi­na­le­ment rem­pla­cé sa bague de fian­çailles qu'elle conti­nuait à por­ter il y a quelques jours en­core. Sur scène à To­ron­to, elle est ap­pa­rue avec un bi­jou en forme de pa­pillon à la place.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.