L’ar­mée pro­gresse à Mos­soul

Le Temps (Tunisia) - - Monde -

Les uni­tés spé­ciales ira­kiennes du Ser­vice de contre-ter­ro­risme (CTS) ont re­pris six dis­tricts de l’est de Mos­soul, a an­non­cé l’ar­mée dans un com­mu­ni­qué dif­fu­sé hier. L’ar­mée, qui pré­cise qu’il s’agit des quar­tiers de Ma­layine, Sa­mah, Kha­dra, Kar­kuk­li, Qods et Ka­ra­mah, ajoute que les forces d’élite ont in­fli­gé de lourdes pertes aux ter­ro­ristes de l’or­ga­ni­sa­tion Etat is­la­mique (EI).

A In­ti­sar, un autre dis­trict de l’est de Mos­soul, les forces ira­kiennes au­raient éga­le­ment lar­ge­ment pro­gres­sé, se­lon le gé­né­ral Qas­sem Jas­sim Naz­zal, qui af­firme que les deux tiers du sec­teur ont été re­con­quis. Les com­bat­tants de L’EI, a-t-il dit à Reu­ters, «tentent de s’en­fuir».

Mais dans un signe de la forte ré­sis­tance à la­quelle se heurtent les forces ira­kiennes de­puis leur en­trée dans Mos­soul, en dé­but de se­maine, les ter­ro­ristes ont fait ex­plo­ser pas moins de six voi­tures pié­gées, tuant une tren­taine de per­sonnes, dont deux ka­mi­kazes, a ajou­té l’of­fi­cier. L’opé­ra­tion de re­con­quête de Mos­soul, la grande ville du nord de l’irak aux mains de L’EI de­puis juin 2014, a été dé­clen­chée le 17 oc­tobre.

Jeu­di, un of­fi­cier des forces du CTS avait dé­cla­ré à Reu­ters que les forces spé­ciales, en­ga­gées sur le front Est de l’of­fen­sive, pour­raient ten­ter de pro­gres­ser jus­qu’à la rive orien­tale du Tigre, qui tra­verse Mos­soul en son centre. Des pesh­mer­gas kurdes, l’ar­mée ré­gu­lière ira­kienne et d’autres groupes sont en­ga­gés sur les autres fronts de l’of­fen­sive, qu’ap­puient les moyens aé­riens de la coa­li­tion an­ti-ei. Les mi­li­ciens chiites des Forces de mo­bi­li­sa­tion po­pu­laire (FMP) opèrent éga­le­ment dans la ré­gion. Des images tour­nées par des té­lé­vi­sions ira­kiennes de­puis l’est de la ville mon­traient hier ma­tin d’épaisses co­lonnes de fu­mée grise au-des­sus de Mos­soul, où vi­vraient en­core 1,5 mil­lion de per­sonnes, dont 600.000 en­fants se­lon L’ONG Save The Chil­dren.

D’ali Rach, une lo­ca­li­té si­tuée à sept ki­lo­mètres au sud-est de Mos­soul, se­lon un jour­na­liste de Reu­ters, des ra­fales de tir à l’arme au­to­ma­tique étaient clai­re­ment au­dibles, de même que le fra­cas des mi­trailleuses équi­pant les hé­li­co­ptères et des pièces d’ar­tille­rie. Jeu­di, dans son pre­mier mes­sage dif­fu­sé de­puis un an, Abou Ba­kr al Bagh­da­di, le chef de L’EI, a ap­pe­lé ses par­ti­sans à com­battre jus­qu’à la mort et à li­vrer une «guerre to­tale» contre les forces coa­li­sées contre l’or­ga­ni­sa­tion ter­ro­ristes. Dans la nuit de jeu­di à ven­dre­di, un com­man­do ter­ro­ristes a fait ir­rup­tion dans la lo­ca­li­té de Chir­kat, à une cen­taine de ki­lo­mètres plus au sud, dans ce qui s’ap­pa­rente à une nou­velle ten­ta­tive de di­ver­sion, a-t-on ap­pris de source po­li­cière lo­cale.

Sept sol­dats de l’ar­mée ira­kienne et mi­li­ciens chiites des Forces de mo­bi­li­sa­tion po­pu­laire (FMP, ou mi­lices Ha­chid Chaa­bi) ont été tués dans l’opé­ra­tion, qui a permis aux ter­ro­ristes de re­prendre la mos­quée Al Baa­ja et plu­sieurs ha­bi­ta­tions de la ville. D’après le co­lo­nel de po­lice Na­sir al Ja­bou­ri, les as­saillants ont fait ir­rup­tion dans Chir­kat vers 03h00 du ma­tin après avoir fran­chi le fleuve Tigre en pro­ve­nance de sa rive orien­tale. Un couvre-feu a été dé­cla­ré dans la ville, et des ren­forts des FMP ont été mo­bi­li­sés. De­puis le dé­clen­che­ment de la contre-of­fen­sive sur Mos­soul, L’EI a lan­cé plu­sieurs opé­ra­tions de di­ver­sion de ce type, à Kir­kouk, sous contrôle kurde, et dans la ville de Rout­ba, proche des fron­tières avec la Sy­rie et la Jor­da­nie. Dans ces deux cas, les ter­ro­ristes ont été re­pous­sés après quelques jours de com­bat.

Des forces ira­kiennes au sud-est de Mos­soul

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.