Le niet de L’UGTT

LOI DE FINANCES 2017 Nou­velle pro­po­si­tion gou­ver­ne­men­tale

Le Temps (Tunisia) - - La Une -

L’union Gé­né­rale Tu­ni­sienne du Travail a re­fu­sé, hier, une nou­velle for­mule pro­po­sée par le gou­ver­ne­ment concer­nant le ré­éche­lon­ne­ment des ma­jo­ra­tions sa­la­riales et ce lors d’une séance de travail te­nue au pa­lais du gou­ver­ne­ment à La Kas­bah sur la loi de finances 2017. Joint au té­lé­phone par la TAP, le se­cré­taire gé­né­ral ad­joint de L’UGTT, Moul­di Jen­dou­bi a in­di­qué que les points de vue entre le gou­ver­ne­ment et l’or­ga­ni­sa­tion syn­di­cale di­vergent en­core concer­nant les ma­jo­ra­tions sa­la­riales, ajou­tant que L’UGTT a, en­core une fois, re­fu­sé une autre pro­po­si­tion qui consiste à re­por­ter le ver­se­ment des ma­jo­ra­tions sa­la­riales à 2018 au lieu de 2019.

Il a, par ailleurs, fait sa­voir qu’une réunion est pré­vue dé­but de la se­maine pro­chaine afin de pour­suivre le dia­logue au­tour de cette ques­tion, ré­ité­rant le re­fus ca­té­go­rique de L’UGTT de tout re­port de ver­se­ment des ma­jo­ra­tions sa­la­riales. Tout en ap­pe­lant le gou­ver­ne­ment à res­pec­ter les ac­cords conclus, Jen­dou­bi a in­di­qué que la ré­trac­ta­tion du gou­ver­ne­ment quant au ver­se­ment des ma­jo­ra­tions sa­la­riales est due à ses en­ga­ge­ments en­vers les bailleurs de fonds étran­gers qui consi­dèrent que la masse sa­la­riale en Tu­ni­sie est éle­vée. La dé­lé­ga­tion gou­ver­ne­men­tale, a-t-il dit, a in­for­mé les re­pré­sen­tants de L’UGTT des pres­sions fi­nan­cières des par­ties créan­cières pour in­ci­ter le gou­ver­ne­ment à payer ses dettes. Pour sa part, le se­cré­taire gé­né­ral ad­joint de L’UGTT, Bel­ga­cem Aya­ri a fait sa­voir que la dé­lé­ga­tion de L’UGTT a ap­pe­lé le gou­ver­ne­ment, lors de cette réunion, à pré­sen­ter des sta­tis­tiques pour s’as­su­rer si les en­tre­prises rem­plissent leur de­voir fis­cal, pré­ci­sant que le gou­ver­ne­ment a ré­pon­du fa­vo­ra­ble­ment à cette re­quête.

Il a, par ailleurs, es­ti­mé que l’op­po­si­tion de L’UGTT au pro­jet de loi de finances 2017 pro­po­sé par le gou­ver­ne­ment ne veut au­cu­ne­ment dire qu’elle ne sou­tient pas le gou­ver­ne­ment. De son cô­té, le mi­nistre des Af­faires so­ciales, Mo­ha­med Tra­bel­si a in­di­qué à la TAP que la nou­velle for­mule de ré­éche­lon­ne­ment des ma­jo­ra­tions sa­la­riales ne si­gni­fie pas que le gou­ver­ne­ment en­tend re­non­cer aux ma­jo­ra­tions sa­la­riales, af­fir­mant, à cet égard, l’en­ga­ge­ment du gou­ver­ne­ment à res­pec­ter les ac­cords conclus.

Il a, par ailleurs, sou­li­gné que si le gou­ver­ne­ment sou­haite re­tar­der le ver­se­ment des ma­jo­ra­tions sa­la­riales, c’est en rai­son, a-t-il dit, de la si­tua­tion éco­no­mique et fi­nan­cière dif­fi­cile que connaît ac­tuel­le­ment le pays. Tra­bel­si a, néan­moins, for­mu­lé le sou­hait de trou­ver un ter­rain d’en­tente avec l’or­ga­ni­sa­tion syn­di­cale et de par­ve­nir à un com­pro­mis sur cette ques­tion.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.