Re­ven­di­ca­tion pour la mise en oeuvre du plu­ra­lisme syn­di­cal

Le Temps (Tunisia) - - Proximite -

Les cadres syn­di­caux de l’union des tra­vailleurs de Tu­ni­sie (UTT) ont ob­ser­vé, hier, un sit-in de­vant le théâtre mu­ni­ci­pal de Tu­nis pour re­ven­di­quer la mise en oeuvre du plu­ra­lisme syn­di­cal. Les ma­ni­fes­tants ont scan­dé des slo­gans ap­pe­lant à l’ap­pli­ca­tion de la loi re­la­tive au plu­ra­lisme syn­di­cal en Tu­ni­sie et au res­pect des conven­tions in­ter­na­tio­nales ra­ti­fiées par la Tu­ni­sie.

« Le plu­ra­lisme syn­di­cal est un droit consti­tu­tion­nel. Il est le fon­de­ment des ré­gimes dé­mo­cra­tiques», ont -ils crié. Dans une dé­cla­ra­tion à l’agence TAP, Ali Dhaoui, se­cré­taire gé­né­ral ad­joint de L’UTT a ap­pe­lé le gou­ver­ne­ment ac­tuel à être neutre et à trai­ter les or­ga­ni­sa­tions syn­di­cales sur le même pied d’éga­li­té. Dans ce contexte, il a sou­li­gné la né­ces­si­té de faire bé­né­fi­cier L’UTT des mêmes avan­tages ac­cor­dées aux autres or­ga­ni­sa­tions afin de lui per­mettre de ren­for­cer l’en­ca­dre­ment de ses adhé­rents et contribuer au dé­ve­lop­pe­ment de l’éco­no­mie nationale. Ali Dhaoui a ap­pe­lé le gou­ver­ne­ment à re­con­naître L’UTT en tant que re­pré­sen­tant lé­gal ayant ses bases et une par­tie so­ciale pré­sente dans tous les sec­teurs d’ac­ti­vi­tés et dans toutes les ré­gions du pays.

S’agis­sant de la nou­velle loi de finances, le se­cré­taire gé­né­ral ad­joint de L’UTT a sou­li­gné le re­jet de l’or­ga­ni­sa­tion de cette loi qui porte at­teinte, se­lon lui, au pou­voir d’achat des sa­la­riés, ap­pe­lant à mai­tri­ser da­van­tage les prix, à ren­for­cer la lutte contre la contre­bande et à at­ti­rer le com­merce pa­ral­lèle vers le ré­gime for­mel pour col­lec­ter des re­cettes fis­cales sup­plé­men­taires.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.