Au coude à coude

La fon­da­tion Clin­ton mise en cause après un don du Qa­tar

Le Temps (Tunisia) - - Monde -

Le nom du nou­veau pré­sident des État­su­nis se­ra connu en dé­but de se­maine

pro­chaine. À l'ap­proche du scru­tin, la cam­pagne se pour­suit dans un cli­mat dé­lé­tère entre Hilla­ry Clin­ton et Do­nald Trump. Le can­di­dat ré­pu­bli­cain mul­ti­plie les at­taques contre sa ri­vale, em­pê­trée dans l'af­faire des emails. Tan­dis que Clin­ton, sur la dé­fen­sive, conti­nue de mar­te­ler qu'une pré­si­dence Trump se­rait dan­ge­reuse. 35 mil­lions d'amé­ri­cains ont dé­jà vo­té. Se­lon les der­niers son­dages, les deux can­di­dats sont au coude à coude, avec une lé­gère avance pour Hilla­ry Clin­ton. Tout va se jouer dans quelques états, dont la Flo­ride, pas­sage obli­gé pour ac­cé­der à la Mai­son Blanche. Si l'écart est in­fime dans une ving­taine d'états, moins de 1%, une pro­cé­dure de re­comp­tage au­to­ma­tique des voix se­ra en­clen­chée.

Par ailleurs, Hilla­ry Clin­ton n'a pas in­for­mé le se­cré­ta­riat d'etat comme elle s'était en­ga­gée à le faire lorsque la fon­da­tion qui porte son nom a re­çu du Qa­tar un don d'un mil­lion de dol­lars (900.000 eu­ros) alors qu'elle di­ri­geait la di­plo­ma­tie amé­ri­caine. Des res­pon­sables po­li­tiques qa­ta­ris s'étaient en­ga­gés en 2011 à ver­ser cette somme pour cé­lé­brer le 65e an­ni­ver­saire de Bill Clin­ton et ils de­vaient lui re­mettre le chèque en per­sonne l'an­née sui­vante, montre le conte­nu d'un cour­riel adres­sé par la fon­da­tion à John Po­des­ta, qui di­rige l'équipe de cam­pagne de la can­di­date dé­mo­crate.

Ce cour­riel fait par­tie des mil­liers de mes­sages pi­ra­tés de­puis le compte per­son­nel de John Po­des­ta et qui ont été di­vul­gués le mois der­nier par Wi­ki­leaks.

Lors­qu'elle est de­ve­nue se­cré­taire d'etat en 2009 , Hilla­ry Clin­ton a si­gné un do­cu­ment par le­quel elle s'en­ga­geait à in­for­mer le co­mi­té d'éthique du se­cré­ta­riat d'etat afin qu'il puisse, le cas échéant, ex­pri­mer ses pré­oc­cu­pa­tions.

Con­tac­tée le mois der­nier, la fon­da­tion Clin­ton avait alors re­fu­sé de confir­mer l'exis­tence de ce don. Ni l'am­bas­sade qa­ta­rie aux Etats-unis ni le conseil des mi­nistres de l'émi­rat n'ont ac­cep­té de l'évo­quer.

Se­lon le site in­ter­net de la fon­da­tion, qui dresse la liste des do­na­teurs par rap­port à leur contri­bu­tion, le gou­ver­ne­ment du Qa­tar a ver­sé entre 1 et 5 mil­lions de dol­lars. La fon­da­tion a an­non­cé qu'elle n'ac­cep­te­rait plus de dons en pro­ve­nance de gou­ver­ne­ments étran­ger si Hilla­ry Clin­ton était élue et qu'elle dé­man­tè­le­rait les pro­grammes dé­pen­dant de gou­ver­ne­ment étran­gers. Au moins huit autres pays ont ef­fec­tué des dons à la fon­da­tion, le plus sou­vent pour abon­der son fonds dé­dié à la san­té sans que le dé­par­te­ment d'etat ait été in­for­mé.

Hilla­ry Clin­ton et Do­nald Trump

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.