Des ter­ro­ristes is­la­mistes iden­ti­fés par­mi les sol­dats de l'ar­mée

Le Temps (Tunisia) - - Monde -

L'ar­mée al­le­mande va pro­cé­der à des vé­ri­fi­ca­tions au­près de la to­ta­li­té de ses re­crues à la suite d'in­for­ma­tion du contre-es­pion­nage mi­li­taire (MAD) sur la pré­sence d'is­la­mistes dans les rangs de la Bun­des­wehr, rap­porte sa­me­di le groupe de mé­dias Funke. Se­lon Funke, le Mi­litä­ri­scher Ab­schirm­dienst a iden­ti­fié 20 is­la­mistes par­mi les sol­dats de l'ar­mée al­le­mande. Ce chiffre a été confir­mé par un porte-pa­role du MAD, qui a ajou­té que 60 autres cas po­ten­tiels in­té­res­saient le contre-es­pion­nage.

Ces der­niers temps, a pour­sui­vi le porte-pa­role du MAD, les bu­reaux de re­cru­te­ment de l'ar­mée al­le­mande ont en­re­gis­tré un cer­tain nombre de de­mandes d'in­for­ma­tions éma­nant de can­di­dats qui se ren­seignent sur les moyens de suivre pen­dant quelques mois seule­ment une for­ma­tion mi­li­taire in­ten­sive, no­tam­ment au ma­nie­ment des armes. D'après Funke, un pro­jet de loi se­ra sou­mis dans les pro­chaines se­maines au Par­le­ment pour fixer un cadre à des in­ves­ti­ga­tions pous­sées. L'ob­jec­tif est de contrer les ten­ta­tives d'in­fil­tra­tion de membres de l'or­ga­ni­sa­tion dji­ha­diste Etat is­la­mique (EI) au sein des forces ar­mées pour qu'ils bé­né­fi­cient d'une ins­truc­tion mi­li­taire. Le contre-es­pion­nage mi­li­taire s'in­quiète no­tam­ment d'une note pos­tée en juillet 2014 sur in­ter­net dans la­quelle L'EI ap­pelle les vo­lon­taires pas­sés par l'ar­mée à se ral­lier à sa lutte. D'autres mes­sages éma­nant du groupe dji­ha­diste in­citent ses par­ti­sans à se fa­mi­lia­ri­ser avec le ma­nie­ment des armes.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.