Ap­pel de L'UE à renouer le dialogue po­li­tique

Le Temps (Tunisia) - - La Une -

Turquie

L'union eu­ro­péenne a fer­me­ment ap­pe­lé hier le pou­voir turc à renouer le dialogue avec l'op­po­si­tion et à sau­ve­gar­der la dé­mo­cra­tie, qua­li­fiant d'"ex­trê­me­ment pré­oc­cu­pants" les der­niers évé­ne­ments sur­ve­nus dans le pays. Cet ap­pel lan­cé par Fe­de­ri­ca Mo­ghe­ri­ni, Haute Re­pré­sen­tante de L'UE pour les af­faires étran­gères et la po­li­tique de sé­cu­ri­té, in­ter­vient à la veille d'un rap­port an­nuel d'éva­lua­tion sur les pro­grès des né­go­cia­tions sur une adhé­sion de la Turquie à L'UE.

L'union eu­ro­péenne a fer­me­ment ap­pe­lé hier le pou­voir turc à renouer le dialogue avec l'op­po­si­tion et à sau­ve­gar­der la dé­mo­cra­tie, qua­li­fiant d'"ex­trê­me­ment pré­oc­cu­pants" les der­niers évé­ne­ments sur­ve­nus dans le pays. Cet ap­pel lan­cé par Fe­de­ri­ca Mo­ghe­ri­ni, Haute Re­pré­sen­tante de L'UE pour les af­faires étran­gères et la po­li­tique de sé­cu­ri­té, in­ter­vient à la veille d'un rap­port an­nuel d'éva­lua­tion sur les pro­grès des né­go­cia­tions sur une adhé­sion de la Turquie à L'UE.

"L'UE et les Etats membres (...) ap­pellent la Turquie à pro­té­ger sa dé­mo­cra­tie par­le­men­taire, no­tam­ment le res­pect des droits de l'homme, l'état de droit, les li­ber­tés fon­da­men­tales et le droit de tous à un pro­cès équi­table, confor­mé­ment aus­si à ses en­ga­ge­ments en tant que pays can­di­dat (à L'UE)", a dé­cla­ré la porte-pa­role de la di­plo­ma­tie eu­ro­péenne. "A cet égard, L'UE et les Etats membres vont conti­nuer de suivre et d'éva­luer de très près la si­tua­tion et se tiennent prêts à pour­suivre un dialogue po­li­tique avec la Turquie à tous les ni­veaux, au sein du cadre éta­bli", a-t-elle ajou­té. Dans son com­mu­ni­qué, Fe­de­ri­ca Mo­ghe­ri­ni dit com­prendre la né­ces­si­té pour Ankara de ré­pri­mer le Par­ti des tra­vailleurs du Kur­dis­tan (PKK) en tant qu'or­ga­ni­sa­tion ter­ro­riste mais dé­nonce l'ar­res­ta­tion des dirigeants du par­ti pro­kurde HDP qui "po­la­rise" la so­cié­té turque. "Le re­tour à un pro­ces­sus po­li­tique cré­dible et à un dialogue po­li­tique au­then­tique est essentiel pour la dé­mo­cra­tie dans le pays et pour la sta­bi­li­té de la ré­gion", es­time-t-elle.

L'UE en­tre­tient de­puis des mois des re­la­tions dif­fi­ciles avec la Turquie, par­te­naire pour­tant in­con­tour­nable avec la­quelle elle a si­gné en mars der­nier un ac­cord pour frei­ner l'ar­ri­vée de mi­grants et ré­fu­giés sur son ter­ri­toire. En échange, Bruxelles s'est en­ga­gé à re­lan­cer les né­go­cia­tions d'adhé­sion et à as­sou­plir le ré­gime des vi­sas pour les Turcs dans L'UE. Le mi­nistre luxem­bour­geois des Af­faires étran­gères, Jean As­sel­born, a condam­né lun­di les vastes purges ef­fec­tuées par les au­to­ri­tés turques de­puis le coup d'etat man­qué du 15 juillet, les com­pa­rant aux mé­thodes em­ployées par les na­zis. Il a lais­sé en­tendre que L'UE pour­rait im­po­ser des sanc­tions à Ankara mais la pers­pec­tive d'une telle confron­ta­tion est ju­gée très peu pro­bable par les di­plo­mates, en pre­mier lieu parce que l'al­le­magne, qui a tout in­té­rêt à pré­ser­ver l'ac­cord sur les mi­grants, est op­po­sée à cette idée.

La li­bé­ra­li­sa­tion des vi­sas, en dis­cus­sion de­puis des an­nées, est pour l'heure sus­pen­due par des désac­cords entre L'UE et Ankara sur le res­pect d'une sé­rie de condi­tions préa­lables. Bruxelles ré­clame une mo­di­fi­ca­tion de la lé­gis­la­tion an­ti­ter­ro­riste, que re­fuse la Turquie. Dans un dis­cours à Bruges, le pré­sident de la Com­mis­sion eu­ro­péenne Jean-claude Jun­cker a ren­voyé la res­pon­sa­bi­li­té du blo­cage aux au­to­ri­tés turques. "Tout ce que les au­to­ri­tés turques font au­jourd'hui m'in­cite à pen­ser que fi­na­le­ment, la Turquie n'a pas l'in­ten­tion de res­pec­ter les cri­tères eu­ro­péens", a-t-il dit. "Nous avons be­soin de la Turquie (...) mais nous ne pou­vons pas re­non­cer à nos grands prin­cipes." Alors que se pro­filent en 2017 des échéances élec­to­rales im­por­tantes en France, en Al­le­magne et aux Pays-bas, où les par­tis anti-im­mi­grés pèsent dans la balance et s'op­posent à l'abro­ga­tion des vi­sas pour les Turcs, les di­plo­mates eu­ro­péens re­con­naissent ce­pen­dant que L'UE n'est pas pres­sée d'obli­ger la Turquie à res­pec­ter tous ses en­ga­ge­ments.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.