Exac­tions des forces sé­cu­ri­taires près de Mos­soul

Le Temps (Tunisia) - - Monde -

Des membres des forces gou­ver­ne­men­tales ira­kiennes ont tué et tor­tu­ré des ci­vils au sud de Mos­soul dans leur pro­gres­sion vers la grande ville du nord de l'irak te­nue par les ter­ro­ristes de l'etat is­la­mique, af­firment hier Am­nes­ty In­ter­na­tio­nal et Hu­man Rights Watch.

Les deux or­ga­ni­sa­tions in­ter­na­tio­nales de dé­fense des droits de l'homme, dans des rap­ports dis­tincts, portent les pre­mières ac­cu­sa­tions de ce genre de­puis le dé­but de la contre-of­fen­sive, le 17 oc­tobre. Am­nes­ty In­ter­na­tio­nal rap­porte que "jus­qu'à six" ca­davres de per­sonnes soup­çon­nées de liens avec l'or­ga­ni­sa­tion ter­ro­riste EI ont été dé­cou­verts dans les sec­teurs de Chou­ra et de Kaya­ra. "Des hommes en uni­forme de la po­lice fé­dé­rale (ira­kienne) ont pro­cé­dé à de mul­tiples as­sas­si­nats, in­ter­pel­lant puis tuant dé­li­bé­ré­ment de sang froid des ha­bi­tants de vil­lages si­tués au sud de Mos­soul", a dé­cla­ré Lynn Maa­louf, di­rec­trice de re­cherche ad­jointe au bureau d'am­nes­ty à Bey­routh. Hu­man Rights Watch (HRW) rap­porte pour sa part qu'au moins 37 hommes soup­çon­nés d'être af­fi­liés à l'or­ga­ni­sa­tion ter­ro­riste EI ont été ar­rê­tés par des forces ira­kiennes et kurdes à des bar­rages de sé­cu­ri­té, dans des vil­lages et dans des centres d'ac­cueil des po­pu­la­tions dé­pla­cées au­tour de Mos­soul et d'haouid­ja, plus au sud. Leurs proches disent n'avoir au­cune nou­velle d'eux. Se­lon HRW, cette pra­tique "ac­croît si­gni­fi­ca­ti­ve­ment le risque d'autres vio­la­tions", y com­pris la tor­ture. Au mi­nis­tère ira­kien de l'in­té­rieur, un porte-pa­role a dé­men­ti que les forces ira­kiennes se soient ren­dues cou­pables d'exac­tions. Porte-pa­role du gou­ver­ne­ment ré­gio­nal du Kur­dis­tan ira­kien, Din­dar Ze­ba­ri a op­po­sé lui aus­si un dé­men­ti aux af­fir­ma­tions de HRW, ex­pli­quant que l'in­for­ma­tion aux fa­milles des per­sonnes in­ter­pel­lées se heur­tait à des dif­fi­cul­tés et des ressources li­mi­tées.

"Nul n'est dé­te­nu dans des centres in­con­nus. Ils sont dé­te­nus dans des ins­tal­la­tions iden­ti­fiés", a-t-il dit.

Des forces ira­kiennes au sud de Mos­soul

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.