Pas d'agres­si­vi­té ni de naï­ve­té face au Brexit

Le Temps (Tunisia) - - Monde -

L'approche que l'union eu­ro­péenne adop­te­ra dans les né­go­cia­tions avec la Grande-bre­tagne sur le Brexit ne se­ra ni ag­gres­sive, ni naïve, a dé­cla­ré hier le né­go­cia­teur en chef de L'UE, Mi­chel Bar­nier. "Je ne peux à ce stade faire de com­men­taire en sub­stance sur les né­go­cia­tions (...) mais ce que je peux dire c'est que notre approche ne se­ra ni ag­gres­sive, ni naïve", a-t-il dit à la presse à Bra­ti­sla­va à l'is­sue d'une ren­contre avec le Pre­mier mi­nistre slo­vaque, Ro­bert Fi­co. La Pre­mière mi­nisre bri­tan­nique, The­re­sa May, a pro­mis d'en­clen­cher le pro­ces­sus de di­vorce entre la Grande-bre­tagne et l'union eu­ro­péenne d'ici la fin mars.

Face à ce Brexit, que les élec­teurs bri­tan­niques ont sou­hai­té lors du ré­fé­ren­dum du 23 juin, Mi­chel Bar­nier a sou­li­gné, comme d'autres res­pon­sables eu­ro­péens l'ont fait avant lui, que "la prio­ri­té fon­da­men­tale est l'uni­té des 27 et (le main­tien des) quatre li­ber­tés". Pour L'UE, ces "quatre li­ber­tés" sont la li­ber­té de mou­ve­ment des tra­vailleurs, des biens, des ser­vices et des ca­pi­taux au sein du bloc com­mu­nau­taire.

Bruxelles fait va­loir que Londres ne peut pas faire son mar­ché à sa guise et res­pec­ter une de ces li­ber­tés sans en ap­pli­quer une autre, à sa­voir que c'est tout ou rien

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.