Ar­res­ta­tion de "sa­bo­teurs ukrai­niens" en Cri­mée

Le Temps (Tunisia) - - Monde -

Les forces de sé­cu­ri­té russes ont an­non­cé hier l'ar­res­ta­tion d'un groupe de "sa­bo­teurs ukrai­niens" qui pro­je­taient des at­taques en Cri­mée contre des ins­tal­la­tions mi­li­taires et des élé­ments d'in­fra­struc­ture. Le FSB pré­cise que des en­gins ex­plo­sifs et des armes ont été sai­sis et que les membres de ce groupe étaient des agents de ren­sei­gne­ment du mi­nis­tère ukrai­nien de la Dé­fense. A Kiev, le gou­ver­ne­ment ukrai­nien a ju­gé que l'in­for­ma­tion avan­cée par le FSB était pure in­ven­tion. "Au­cun per­son­nel mi­li­taire ukrai­nien n'a été ar­rê­té par qui­conque", a dit un porte-pa­role. "Il s'agit d'une nou­velle ma­ni­pu­la­tion des forces de sé­cu­ri­té russes."

Se­lon l'agence de presse In­ter­fax, le FSB a in­ter­pel­lé trois mi­li­taires ukrai­niens qui pro­je­taient des at­ten­tats contre des cen­trales élec­triques et des usines de pu­ri­fi­ca­tion d'eau. La Rus­sie a an­nexé la pé­nin­sule de Cri­mée en mars 2014, dans le cadre du sou­lè­ve­ment pro-russe dans l'est de l'ukraine. De­puis lors, la Rus­sie a en­tre­pris d'y ac­croître sa pré­sence mi­li­taire, à la fois en ma­té­riel et en hommes.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.