Ga­bon : Ndong écar­té pour l'exemple

Le Temps (Tunisia) - - Sports -

Mal­gré 24 heures de re­pos sup­plé­men­taires qui lui avaient été ac­cor­dées, Di­dier Ibra­him Ndong man­quait en­core à la séance d’en­traî­ne­ment de la sé­lec­tion du Ga­bon mer­cre­di sans rai­son va­lable bien que le joueur de Sun­der­land soit pré­sent au pays. Dé­si­reuse de re­mettre de l’ordre, la Fé­dé­ra­tion vient d’ex­clure le mi­lieu de ter­rain du ras­sem­ble­ment à trois jours d’un match ca­pi­tal face au Ma­li. La Fé­dé­ra­tion ga­bo­naise (Fe­ga­foot) a dé­ci­dé de dire stop ! Après avoir fer­mé les yeux pen­dant des an­nées sur les di­vers man­que­ments com­mis par ses in­ter­na­tio­naux (ras­sem­ble­ments sé­chés, re­tards consé­quents, etc.), l’ins­tance compte bien re­mettre de l’ordre chez les Pan­thères. C’est d’ailleurs l’une des rai­sons qui au­rait conduit la se­maine der­nière à la "sus­pen­sion" du sé­lec­tion­neur Jorge Cos­ta, ac­cu­sé de man­quer d’au­to­ri­té. Ce mer­cre­di, l’ins­tance a con­fir­mé qu’elle ne compte plus to­lé­rer au­cun écart. Pour­tant, mar­di, la Fe­ga­foot avait don­né l’im­pres­sion de re­tom­ber dans ses travers en exemp­tant Pier­ree­me­rick Au­ba­meyang et Di­dier Ibra­him Ndong de la séance d’en­traî­ne­ment afin qu’ils passent du temps en fa­mille. "Les gars qui ar­rivent d’eu­rope avec beau­coup de pres­sion ont en­vie de faire un tour à la mai­son, voir leur fa­mille, et moi je pense que ça peut les boos­ter, même si on a un match hy­per im­por­tant sa­me­di. A condi­tion que le staff se mette bien d’ac­cord en fixant un ren­dez-vous, ça per­met aux joueurs de se sen­tir bien dans la tête avec le staff et tout le monde", plai­dait alors Pierre Au­bame, le père du bu­teur, au mi­cro de Ga­bon24.

Quand Ndong dé­non­çait les passe-droits

Sauf que Ndong en a vi­si­ble­ment pro­fi­té pour prendre ses aises et re­tar­der son ar­ri­vée. Alors que le mi­lieu de ter­rain de Sun­der­land man­quait en­core à l’ap­pel lors de la séance de mer­cre­di sans rai­son va­lable, le ton em­ployé par la Fe­ga­foot a ra­di­ca­le­ment chan­gé puis­qu’elle vient de ren­voyer le joueur de 22 ans à la mai­son ! Une dé­ci­sion très forte alors que les Pan­thères af­frontent le Ma­li sa­me­di en match éli­mi­na­toire du Mon­dial 2018. "La Fé­dé­ra­tion Ga­bo­naise de Foot­ball par le pré­sent com­mu­ni­qué tient à in­for­mer l’opi­nion na­tio­nale et in­ter­na­tio­nale de ce qu’elle a pris la dé­ci­sion de ren­voyer M. Di­dier Ibra­him Ndong du re­grou­pe­ment de l’équipe na­tio­nale après que ce der­nier ait brillé par une ab­sence no­toire alors qu’il est de no­to­rié­té pu­blique que le joueur a re­çu son titre de trans­port et se trouve à Li­bre­ville de­puis le lun­di 7 novembre 2016", a ex­pli­qué l’ins­tance dans un com­mu­ni­qué. "Le joueur concer­né n’a d’ailleurs pas man­qué de pu­blier sur ses pages dans les ré­seaux so­ciaux qu’il re­trou­ve­rait le groupe ce mar­di 8 novembre 2016. La FE­GA­FOOT s’étonne donc que jus­qu’à ce mer­cre­di 9 novembre en dé­but d’après-mi­di le joueur n’ait pas ré­pon­du à ses obli­ga­tions en sé­lec­tion ni in­for­mé la Fé­dé­ra­tion d’une éven­tuelle dif­fi­cul­té qui lui se­rait sur­ve­nue. Ce alors que tous les autres co­équi­piers à ce mo­ment-là étaient dé­jà ren­trés en ca­ser­ne­ment sans ex­cep­tion", dé­plore l’ins­tance qui "se ré­serve en­fin le droit de prendre d’autres me­sures s’im­po­sant en pa­reille cir­cons­tance".

Ironie du sort : en froid avec la Fé­dé­ra­tion, l’an­cien Lo­rien­tais avait dé­jà été écar­té des Pan­thères pen­dant plu­sieurs mois en 2015 après avoir dé­non­cé cer­tains passe-droits dont bé­né­fi­cient les bi­na­tio­naux. Cette fois, si l’ins­tance dit vrai, c’est Ndong qui a dé­ci­dé de prendre ses aises. Un bien mau­vais pa­ri à deux mois de la CAN 2017 or­ga­ni­sée au pays…

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.