Les condo­léances du pré­sident Caïd Es­seb­si

Dé­cès de Mo­ha­med Mas­mou­di

Le Temps (Tunisia) - - Proximite -

Le pré­sident de la Ré­pu­blique, Bé­ji Caïd Es­seb­si, s’est ren­du, jeu­di soir au do­mi­cile de feu Mo­ha­med Mas­mou­di, mi­li­tant des­tou­rien et an­cien mi­nistre, pour pré­sen­ter ses condo­léances à sa veuve et aux membres de sa fa­mille. Se­lon un com­mu­ni­qué de la pré­si­dence de la Ré­pu­blique, le chef de l’etat a ren­du un hom­mage post­hume au feu Mo­ha­med Mas­mou­di pour son rôle dans l’édi­fi­ca­tion de l’etat de l’in­dé­pen­dance et pour son long par­cours riche en mis­sions nobles au ser­vice de la Tu­ni­sie. Au cours de cette vi­site, Caïd Es­seb­si a ren­con­tré l’en­voyé spé­cial du pré­sident al­gé­rien, Nas­ser Bou­te­fli­ka, ve­nu spé­cia­le­ment en Tu­ni­sie pour trans­mettre les condo­léances du pré­sident Ab­de­la­ziz Bou­te­fli­ka aux membres de la fa­mille du dé­funt. Fi­gure de proue de la scène po­li­tique tu­ni­sienne, Mo­ha­med Mas­mou­di s’est éteint, lun­di der­nier, à l’âge de 91 ans. Né en 1925 à Mah­dia, le dé­funt a fait ses études au Col­lège Sa­di­ki avant de les pour­suivre en France. Il était membre de la dé­lé­ga­tion tu­ni­sienne qui avait ra­ti­fié la conven­tion de l’au­to­no­mie in­terne de la Tu­ni­sie en 1955 à Pa­ris. En 1965, il a été nom­mé am­bas­sa­deur de Tu­ni­sie à Pa­ris, en­suite mi­nistre des Af­faires étran­gères de 1970 à 1974. Mo­ha­med Mas­mou­di a été l’un des ins­ti­ga­teurs du trai­té d’union entre la Tu­ni­sie et la Li­bye, si­gné le 12 jan­vier 1974. Il a été re­le­vé de ses fonc­tions le 14 jan­vier 1974. Ce se­ra son der­nier poste of­fi­ciel dans le gou­ver­ne­ment tu­ni­sien. Membre du ca­bi­net po­li­tique du Par­ti so­cia­liste des­tou­rien, il a été li­mo­gé lors du con­grès de Mo­nas­tir en sep­tembre 1974. Il a quit­té la Tu­ni­sie et tra­vaillé en tant que conseiller dans plu­sieurs pays arabes.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.