Hol­lande veut «pi­quer» des idées à... Hilla­ry

Pré­si­den­tielle fran­çaise 2017

Le Temps (Tunisia) - - Monde -

La Com­mis­sion des comptes de cam­pagne im­pu­te­ra-telle au (fu­tur) can­di­dat Hol­lande la mis­sion-éclair du pa­tron de la com­mu­ni­ca­tion de l’ély­sée à New York ? Comp­te­ra-t-elle comme une dé­pense de cam­pagne du pré­sident de la Ré­pu­blique sor­tant pour le re­nou­vel­le­ment de son man­dat en 2017 ? L’ély­sée croyait dur comme fer à la vic­toire d’hilla­ry Clin­ton. Et n’avait pas uni­que­ment pré­ré­di­gé à sa seule at­ten­tion une lettre la fé­li­ci­tant. Le pré­sident de la Ré­pu­blique fran­çaise a en même temps mis­sion­né Gas­pard Gant­zer, son chef de la com, pour un voyage express au QG de cam­pagne de la can­di­date dé­mo­crate. L’ély­sée a ré­glé le billet du com­mu­ni­cant pour la mo­dique somme de 1 600 eu­ros pour un jour de voyage ! Il a pris l’avion à Rois­sy le 8 no­vembre à 13 h 35 en business class pour un re­tour de­puis Ken­ne­dy Air­port le 9 à 21 h 30.

Hô­tel quatre étoiles

À l’at­ter­ris­sage aux États-unis, la di­plo­ma­tie fran­çaise a été aux pe­tits soins pour l’homme de la com­mu­ni­ca­tion du chef de l’état. Un vé­hi­cule du con­su­lat de France à été mis à sa dis­po­si­tion pour se rendre à son hô­tel quatre étoiles – sa chambre, si­tuée à 20 mi­nutes en voi­ture du QG de la per­dante dé­mo­crate, a coû­té 508 eu­ros (555 dol­lars). Se­lon nos in­for­ma­tions, le jeune homme, en pointe avec Vincent Fel­tesse dans l’éla­bo­ra­tion de la stra­té­gie de cam­pagne de Fran­çois Hol­lande pour 2017, a ren­du vi­site aux stra­tèges de Clin­ton et no­tam­ment à son équipe dé­diée à la com­mu­ni­ca­tion digitale. À l’ins­tar de Vincent Fel­tesse, qui fut co­or­di­na­teur de la cam­pagne de l’ac­tuel lo­ca­taire de l’ély­sée sur le Net en 2012, qui avait re­çu une équipe d’oba­ma pour s’ins­pi­rer de l’uti­li­sa­tion des nou­velles tech­no­lo­gies ap­pli­quées au mi­li­tan­tisme. Con­tac­té par Le Point, Gas­pard Gant­zer a confir­mé son voyage-éclair à New York. « Je prends des va­cances courtes. Je tra­vaille beau­coup. J’ai tout payé de ma poche... » af­firme-t-il sans iro­nie. « On doit être mieux payé qu’au dé­but du quin­quen­nat, per­sifle un haut fonc­tion­naire en poste au Châ­teau jus­qu’en 2015. Dé­pen­ser au­tant pour un jour de va­cances... » Fé­ru des ré­seaux so­ciaux, le com­mu­ni­cant pour­rait bien­tôt voir sur­gir le ha­sh­tag #voya­ge­com­me­gas­pard...

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.