Pro­lon­ga­tion des contrôles pour trois mois

Af­flux mi­gra­toire en Eu­rope

Le Temps (Tunisia) - - Monde -

L’union eu­ro­péenne a pro­lon­gé hier pour une du­rée de trois mois les contrôles aux fron­tières en Al­le­magne, en Au­triche, au Da­ne­mark et en Suède ain­si qu’en Nor­vège, cinq pays qui font tous par­tie de l’es­pace Schen­gen.

Le ré­ta­blis­se­ment de ces contrôles a été dé­ci­dé l’an der­nier en ré­ponse à la crise mi­gra­toire. Leur pro­lon­ga­tion, pro­po­sée le mois der­nier par la Com­mis­sion eu­ro­péenne, a été ap­prou­vée par le Con­seil eu­ro­péen. «Le Con­seil a adop­té au­jourd’hui la pro­po­si­tion de la Com­mis­sion de pro­lon­ger des contrôles pro­por­tion­nés sur cer­tains fron­tières in­té­rieures de Schen­gen, en Al­le­magne, Au­triche, Suède, Da­ne­mark et Nor­vège (ndlr, pays hors UE mais ap­par­te­nant à l’es­pace Schen­gen)», peut-on lire dans un com­mu­ni­qué. Ce ré­gime spé­cial ex­pi­rait le 15 no­vembre. Les ac­cords de Schen­gen, en­trés en vi­gueur en 1995 et pro­gres­si­ve­ment éten­dus, ont sup­pri­mé les contrôles aux fron­tières in­té­rieures et ren­for­cé la co­opé­ra­tion po­li­cière et ju­di­ciaire entre 26 pays, pour la plu­part membres de l’union eu­ro­péenne.

Des contrôles ont été ré­in­tro­duits l’an der­nier pour faire face à l’af­flux en Eu­rope de mi­grants sans pa­piers via la Grèce et l’ita­lie. Dans sa re­com­man­da­tion, le 25 oc­tobre der­nier, la Com­mis­sion eu­ro­péenne a es­ti­mé que «même si la si­tua­tion s’est peu à peu sta­bi­li­sée, toutes les condi­tions d’un re­tour au fonc­tion­ne­ment nor­mal de l’es­pace Schen­gen (...) ne sont pas en­core rem­plies».

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.