Por­trait de Me­la­nia Trump, la first la­dy

Le Temps (Tunisia) - - Monde -

Me­la­nia n’a d’yeux que pour son tendre et cher époux. Qui se cache der­rière cette femme ? Les femmes ? Do­nald Trump les aime avant tout très grandes (car il me­sure 1,88m) et très belles. Et si pos­sible avec un pe­di­gree de man­ne­quin dans le CV. Iva­na, la pre­mière épou­sée (19771992), n’a pas échap­pé à la règle. Skieuse hors pair, cette sculp­tu­rale blonde ori­gi­naire de Ré­pu­blique tchèque af­fiche une toise à 1,82m et sur­tout un pas­sé de Top Mo­del no­tam­ment pour des so­cié­tés de four­rures. Idem pour Mar­la Maples qui lui a suc­cé­dé dans les draps de sa­tin et les bai­gnoires en or de Do­nald Trump entre 1993 et 1999. Jo­lie blonde (en­core !) de 1,72m, elle of­fi­ciait comme pré­sen­ta­trice té­lé, chan­teuse et ac­trice certes, mais s’est aus­si es­sayé au man­ne­qui­nat, ten­dance pho­to co­quine chic. En­fin l’ac­tuelle Miss Trump, Me­la­nia fait tout aus­si bien que les pré­cé­dentes. Grande (1,80m), la ma­gni­fique Slo­vène a d’abord brillé sur les cat­walks du monde en­tier avant de ron­ron­ner au­près de son Do­nald ché­ri. Comme les deux pre­mières femmes du can­di­dat à la Mai­son Blanche, elle est aus­si do­tée d’un re­dou­table sens des af­faires et de la po­li­tique. Iva­na était une bu­si­ness­wo­man avi­sée (dans l’im­mo­bi­lier) bien avant de ren­con­trer son mil­liar­daire et Mar­la a dé­ve­lop­pé quelques ac­ti­vi­tés du groupe Trump. Pour Me­la­nia, même ré­gime de tête bien faite ! Et si bien sûr avec Do­nald, elle re­pré­sente le ma­riage de la beau­té et de l’ar­gent, pour les élec­teurs, fans de ré­fé­rences et de va­leurs, cette femme dis­crète, ef­fa­cée, mo­deste in­carne sur­tout le rêve amé­ri­cain par ex­cel­lence. Car Me­la­nia, 46 ans au comp­teur et un sou­rire ul­tra brite po­sé sur un vi­sage lisse (mer­ci la chi­rur­gie ?) par­fait, s’est faite toute seule. Elle vient en ef­fet du fin fond d’un bled de Slo­vé­nie. Pa­pa est ven­deur de ba­gnoles, ma­man, simple cou­tu­rière. On vit avec peu de moyens mais heu­reux. Par chance, la ga­mine est ma­gni­fique et se fait re­pé­rer à 16 ans. Pho­tos, dé­fi­lés… la voie royale du man­ne­qui­nat s’ouvre à elle. Me­la­nia dé­couvre l’eu­rope, se grise tout en menant des études d’ar­chi­tec­ture et de de­si­gn. Après une dé­cen­nie de fo­lie, di­rec­tion les États-unis en 1996. Époque bé­nie où les ma­ga­zines de mode s’ar­rachent les beau­tés ve­nues de l’est. La Slo­vène fait fruc­ti­fier son ca­pi­tal cor­po­rel et en­chaîne les Unes des jour­naux. Me­la­nia une Top par­mi les tops. En 1998, une ré­cep­tion d’après Fa­shion Week lui ap­porte un fu­tur ma­ri riche à mil­lions sur un pla­teau d’ar­gent : Do­nald Trump. Le ma­gnat de l’im­mo­bi­lier a 24 ans de plus qu’elle, et une pa­lan­quée de maî­tresses et de jo­lies femmes prêtes à tout pour lui. Elle hé­site quand il lui de­mande son nu­mé­ro de té­lé­phone et pré­fère lui de­man­der le sien. Do­nald lui donne tous ses nu­mé­ros (por­tables, ap­par­te­ments, vil­las se­con­daires…). Me­la­nia met quelques jours à le contac­ter… pour fi­na­le­ment cra­quer. Ma­riage somp­tueux en 2005 (robe Dior à 200 000 dol­lars, ca­viar à pro­fu­sion, cham­pagne), bé­bé (Bar­ron) un an plus tard…, elle s’ins­talle pro­gres­si­ve­ment dans la peau de l’épouse made in Trump. Il est vo­lu­bile, ar­ro­gant, mé­ga­lo ? Elle est douce et se pose en vé­ri­table force tran­quille. Entre eux, c’est un deal à l’an­cienne : elle fait la po­pote, il ra­mène l’ar­gent ! Ou presque car comme toutes les femmes de « Ti­ger » (comme elle le sur­nomme), Me­la­nia a un sens ai­gu des af­faires et a lan­cé une ligne de bi­joux en 2010 et une de pro­duits de beau­té trois ans plus tard. Et sou­tient -of course!- une di­zaine d’as­so­cia­tions ca­ri­ta­tives…

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.