Une pro­duc­tion re­cord de plus de 550 000 t.

Le Temps (Tunisia) - - La Une - Ka­mel BOUAOUINA

L'orange est le sym­bole du Cap Bon de la ville. A Men­zel Bou­zel­fa, Be­ni Khal­led, Nioa­nou et Ham­ma­met, on est fier de ses oranges, de ses ci­trons, de ses clé­men­tines et autres pam­ple­mousses…. Il suf­fit de se rendre dans les ver­gers, pour se rendre compte de l'im­por­tance des agrumes dans cette ré­gion agru­mi­cole par ex­cel­lence. Et comme chaque an­née, en cette pé­riode au­tom­nale, le Cap Bon dé­voile ses tré­sors.

L’orange est le sym­bole du Cap Bon de la ville. A Men­zel Bou­zel­fa, Be­ni Khal­led, Nioa­nou et Ham­ma­met, on est fier de ses oranges, de ses ci­trons, de ses clé­men­tines et autres pam­ple­mousses…. Il suf­fit de se rendre dans les ver­gers, pour se rendre compte de l’im­por­tance des agrumes dans cette ré­gion agru­mi­cole par ex­cel­lence. Et comme chaque an­née, en cette pé­riode au­tom­nale, le Cap Bon dé­voile ses tré­sors. Imed El Bay, Pré­sident de l’union ré­gio­nale de l’agri­cul­ture et des res­sources hy­drau­liques à Na­beul, ré­vèle que la pro­duc­tion de cette sai­son 2016-2017 avoi­sine les 450.000 t, soit en pro­gres­sion de 50 % par rap­port à la pro­duc­tion de l’an­née der­nière (284. 000 t). « Au plan des va­rié­tés, ex­plique t-il, la pro­duc­tion de la mal­taise a pro­gres­sé de 60% pour at­teindre, au cours de cette sai­son, 170. 000 t. Celle des clé­men­tines a en­re­gis­tré, elle aus­si, une hausse de 70%, avec une pro­duc­tion to­tale de 90.000 t. Pour les na­vels (Thom­son), le vo­lume de pro­duc­tion s’est éle­vé à 110.000 t. Le Cap Bon de­meure la pre­mière ré­gion des agrumes du pays avec plus de 85% de la pro­duc­tion na­tio­nale. Les autres ver­gers de Jen­dou­ba, Bi­zerte, Bé­ja, Ben Arous, l’aria­na et Ma­nou­ba pro­duisent le reste soit 15% de la pro­duc­tion. Mal­gré l’évo­lu­tion du ren­de­ment de 7,5 t à l’ha en 1966 à 16 t/ ha en 2000, la pro­duc­ti­vi­té du ver­ger agru­mi­cole reste en­core en de­çà du ni­veau sou­hai­té de 30 t/ha. Pour ce qui est de la pro­duc­tion na­tio­nale, elle est es­ti­mée à 560. 000 t soit une pro­gres­sion de 40% ». Il suf­fit de faire une vi­rée du cô­té de nos mar­chés mu­ni­ci­paux pour voir des cen­taines de ci­toyens ac­qué­rir cette den­rée ali­men­taire si chère ac­tuel­le­ment puisque le kg de clé­men­tine dé­passe les deux di­nars. Ces fruits ar­rivent au bon mo­ment pour as­su­rer la mu­ta­tion quan­ti­ta­tive et qua­li­ta­tive né­ces­saire pour four­nir un pro­duit de choix aus­si bien pour le mar­ché in­té­rieur que pour le mar­ché ex­té­rieur. Cer­taines qui sont vertes re­fusent l’in­jure des ci­seaux, d’autres ar­rivent à ma­tu­ri­té. Le ca­libre et l’as­pect per­mettent d’ores et dé­jà d’af­fir­mer que ces fruits ar­rivent à ma­tu­ri­té. Les oranges, elles, sont bien sui­vies par les fel­lahs car pour avoir une bonne ré­colte, il faut as­su­rer un bon en­tre­tien. « La pro­duc­ti­vi­té s’amé­liore et on au­ra des oranges de qua­li­té cette sai­son » nous dit un fel­lah de Ben Khal­led. Les su­per­fi­cies s’étendent sur 13000 ha.

La ra­re­té des res­sources en eau, la vé­tus­té des ré­seaux de dis­tri­bu­tion et l’élé­va­tion du taux de sa­li­ni­té res­tent ce­pen­dant les prin­ci­paux pro­blèmes aux­quels doivent faire face les opé­ra­teurs de l’agru­mi­cul­ture. Ce­ci sans ou­blier le vieillis­se­ment des arbres, la hausse des coûts de pro­duc­tion par rap­port à la baisse des prix de vente. Cô­té ex­por­ta­tion, la Tu­ni­sie ex­porte en moyenne 25 à 30.000 t . Plu­sieurs va­rié­tés de nos agrumes sont de­man­dées sur les mar­chés ex­té­rieurs tels que la Va­len­cia Late et le ci­tron, mais l’orange mal­taise spé­ci­fique au pays reste de loin la va­rié­té la plus pri­sée. La Tu­ni­sie, pre­mier ex­por­ta­teur mon­dial de l’orange mal­taise de­mi-san­guine, ex­porte es­sen­tiel­le­ment vers la France qui re­çoit plus de 90% du vo­lume ex­por­té. Le mar­ché lo­cal pour­rait ré­duire consi­dé­ra­ble­ment le coût du condi­tion­ne­ment et par consé­quent amé­lio­rer la com­pé­ti­ti­vi­té à l’ex­por­ta­tion. Une or­ga­ni­sa­tion de ce mar­ché peut ain­si en­gen­drer l’amé­lio­ra­tion des re­cettes des pro­duc­teurs

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.