Prise de contact «in­for­melle» entre Trump et Shin­zo Abe

Le Temps (Tunisia) - - Monde -

Do­nald Trump de­vait pro­fi­ter hier de sa pre­mière ren­contre en tant que pré­sident élu avec un di­ri­geant étran­ger - le Pre­mier mi­nistre ja­po­nais, Shin­zo Abe - pour ras­su­rer les al­liés asia­tiques de Wa­shing­ton que son dis­cours de cam­pagne a in­quié­té. Le can­di­dat ré­pu­bli­cain a en ef­fet pa­ru si­gner la fin du "pi­vot" asia­tique, soit une ré­orien­ta­tion la di­plo­ma­tie amé­ri­caine vers la ré­gion Asie-pa­ci­fique, cher à Ba­rack Oba­ma. Abe et Trump de­vaient se voir dans la jour­née à New York. L'un et l'autre ont à coeur de per­mettre à leur pays de jouer un plus grand rôle dans le concert des na­tions et veulent contrer la Chine tout en amé­lio­rant les re­la­tions avec Mos­cou. L'al­liance nip­po-amé­ri­caine, a dit Abe avant de quit­ter To­kyo, "est la pierre an­gu­laire de la di­plo­ma­tie et de la sé­cu­ri­té du Ja­pon". "Il ne peut y avoir d'al­liance vi­vante sans confiance", a-t-il ajou­té, se­lon des pro­pos rap­por­tés par l'agence de presse Kyo­do. Les dé­tails de la ren­contre, à la­quelle le dé­par­te­ment d'etat n'a pas été as­so­cié, res­taient flous hier. Elle été dé­ci­dée la se­maine der­nière seule­ment, or Trump et son équipe ont été ac­ca­pa­rés par la for­ma­tion du nou­vel exé­cu­tif qui pren­dra la re­lève le 20 jan­vier. A To­kyo, on in­di­quait mer­cre­di que le lieu et l'heure de l'en­tre­vue n'avaient tou­jours pas été fixés. "Il y a beau­coup de confu­sion", a com­men­té un membre de l'ad­mi­nis­tra­tion ja­po­naise. Le New York Times écrit hier qu'abe se­ra re­çu par le fu­tur 45e pré­sident des Etats-unis dans sa Trump To­wer, à Man­hat­tan, mais ne pré­cise pas l'heure de leur en­tre­tien. De son cô­té, Kel­lyanne Con­way, l'ex-di­rec­trice de l'équipe de cam­pagne du can­di­dat ré­pu­bli­cain, a sou­li­gné hier ma­tin que cette réunion se­rait "in­for­melle", Do­nald Trump n'étant pas en­core en­tré en fonc­tion. "Toute conver­sa­tion plus ap­pro­fon­die sur la po­li­tique et les re­la­tions entre le Ja­pon et les Etats-unis de­vra at­tendre son in­ves­ti­ture", a ajou­té la conseillère du pré­sident élu sur CBS. Un conseiller de Do­nald Trump dé­cla­rait ce­pen­dant mer­cre­di que le pré­sident élu ré­af­fir­me­rait à cette oc­ca­sion son en­ga­ge­ment en fa­veur de l'al­liance amé­ri­ca­no­ja­po­naise et de la ré­gion mal­gré des pro­pos de cam­pagne qui ont lais­sé pla­ner le doute sur l'ap­pui de Wa­shing­ton. Shin­zo Abe sou­haite pour sa part nouer une re­la­tion de confiance avec Do­nald Trump et prendre la me­sure du fu­tur pré­sident, dont peu au Ja­pon pen­saient qu'il se­rait élu. "La prio­ri­té nu­mé­ro un, de loin, c'est d'éta­blir une re­la­tion per­son­nelle plu­tôt que de par­ler de points pré­cis de géo­po­li­tique", di­sait un res­pon­sable ja­po­nais au fait des pré­pa­ra­tifs de la ren­contre.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.