«Toutes les lé­gendes que nous ado­rons, bu­vaient comme des trous»

Le Temps (Tunisia) - - Sports -

Klopp dé­fend Roo­ney, à sa ma­nière :

Même quand elle n’est pas trop mau­vaise, la sé­lec­tion na­tio­nale an­glaise trouve tou­jours le moyen de faire par­ler d’elle. Cette fois, c’est sa star Wayne Roo­ney qui se re­trouve dans le ta­bloïd The Sun où il ap­pa­raît ivre entre deux matches des Th­ree Lions. For­cé­ment, les coachs de Pre­mier League sont in­ter­ro­gés sur le su­jet, et voi­là que Jür­gen Klopp se re­trouve à par­ler al­cool en confé­rence de presse. «Tout ce que je peux dire c’est que je me sens dé­so­lé pour les joueurs, glisse l’en­traî­neur de Li­ver­pool. Cette gé­né­ra­tion de foot­bal­leurs est la plus pro­fes­sion­nelle que nous avons eue, y com­pris en An­gle­terre. Toutes les lé­gendes que nous ado­rons et que nous ad­mi­rons bu­vaient comme des trous et fu­maient comme des pom­piers, et res­taient d’ex­cel­lents joueurs. Per­sonne ne fait plus ça. Lors de la fête de Noël l’an der­nier, c’est moi qui de­vais rem­plir les verres. » « Je suis per­sua­dé que ce n’est rien, pour­suit le tech­ni­cien al­le­mand, évo­quant Roo­ney. Dans deux ou trois se­maines, per­sonne ne se sou­vien­dra ce qu’il s’est pas­sé, alors pour­quoi en faire les gros titres ?».

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.