L’édi­tion des hon­neurs et des hom­mages post­humes

Le Temps (Tunisia) - - La Une -

Tu­nis vit de­puis hier et jus­qu'au 26 no­vembre au rythme de la 18ème édi­tion des Jour­nées théâ­trales de Car­thage (JTC) avec au pro­gramme 62 pièces théâ­trales dont 18 de Tu­ni­sie, 17 du monde arabe, 10 de l'afrique et 17 étran­gères avec 96 re­pré­sen­ta­tions dans la ca­pi­tale et 19 villes. Dé­diée à la mé­moire de leur fon­da­teur Mon­cef Souis­si que la scène théâ­trale et cultu­relle tu­ni­sienne vient de perdre le 6 no­vembre 2016, cette édi­tion 2016 se­ra fi­dèle aux tra­di­tions des Jour­nées en met­tant à l'hon­neur des femmes et des hommes de théâtre qui ont mar­qué de leurs em­pruntes les scènes arabes et afri­caines en l'oc­cur­rence l'ivoi­rienne We­re­were Li­king, le Bé­ni­nois Bé­no San­vée, l'al­gé­rien Mo­ham­med Adar, en plus d'une fi­gure du théâtre tu­ni­sien, Ja­li­la Bac­car, pour leur dé­voue­ment, créa­ti­vi­té, pas­sion et mi­li­tan­tisme pour le théâtre.

Tu­nis vit de­puis hier et jus­qu'au 26 no­vembre au rythme de la 18ème édi­tion des Jour­nées théâ­trales de Car­thage (JTC) avec au pro­gramme 62 pièces théâ­trales dont 18 de Tu­ni­sie, 17 du monde arabe, 10 de l’afrique et 17 étran­gères avec 96 re­pré­sen­ta­tions dans la ca­pi­tale et 19 villes.

Dé­diée à la mé­moire de leur fon­da­teur Mon­cef Souis­si que la scène théâ­trale et cultu­relle tu­ni­sienne vient de perdre le 6 no­vembre 2016, cette édi­tion 2016 se­ra fi­dèle aux tra­di­tions des Jour­nées en met­tant à l'hon­neur des femmes et des hommes de théâtre qui ont mar­qué de leurs em­pruntes les scènes arabes et afri­caines en l'oc­cur­rence l’ivoi­rienne We­re­were Li­king, le Bé­ni­nois Bé­no San­vée, l’al­gé­rien Mo­ham­med Adar, en plus d'une fi­gure du théâtre tu­ni­sien, Ja­li­la Bac­car, pour leur dé­voue­ment, créa­ti­vi­té, pas­sion et mi­li­tan­tisme pour le théâtre.

Co­mé­dienne, ac­trice, dra­ma­turge et écri­vaine, Ja­li­la Bac­car avait dé­bu­té dans le 4ème art en in­té­grant le Théâtre du Sud à Gaf­sa, en 1973. Elle est la com­pagne de l'homme de théâtre Fadhel Jaï­bi avec qui elle avait fon­dé la com­pa­gnie "Fa­mi­lia Pro­duc­tions" pour se lan­cer de nom­breuses créa­tions no­va­trices dont "Fa­mi­lia", "Les amou­reux du ca­fé dé­sert", "Soi­rée par­ti­cu­lière", "A la re­cherche de Aï­da", "Ju­nun", "Ara­ber­lin", "Corps otages", "Am­ne­sia", "Tsu­na­mi", "Kham­soun".

Près d'un de­mi siècle au ser­vice du théâtre avec à son ac­tif plus de 30 pièces, Mo­ha­med Adar, ac­teur, dra­ma­turge et met­teur en scène al­gé­rien a aus­si joué dans des films mais le 4ème Art a tou­jours été sa pre­mière pas­sion. Il a fait ses études à l’ins­ti­tut de la com­mune d’oran en ma­rion­nettes et théâtre et avait en­suite in­té­gré l’ecole na­tio­nale d’art dra­ma­tique. Après un sé­jour en France il avait re­joint l'union so­vié­tique pour un nou­veau stage. A son re­tour en Al­gé­rie il avait en­chaî­né les pre­miers rôles dans des pièces comme "Mon­naie d’or", "l’homme aux san­dales de ca­ou­tchouc", "El Khob­za", "El ajouad", "Le cri des femmes" et "Cercle de craie".

Ar­tiste plu­ri­dis­ci­pli­naire, We­re­we­re­li­king est une écri­vaine, peintre, ac­trice, chan­teuse, rap­peuse, met­teure en scène. Sur­nom­mée Reine-mère, elle est, éga­le­ment, phi­lan­thrope, pé­da­gogue, ani­ma­trice, opé­ra­trice cultu­relle mi­li­tante, fon­da­trice et di­rec­trice ar­tis­tique et phi­lo­so­phique du groupe Ki-yi Mbock.

Par de­voir de mé­moire, les JTC ren­dront une série d'hom­mages post­humes à d'hommes de théâtre dont les par­cours ont été ja­lon­nés de pas­sion, de créa­tion et de dé­voue­ment. Ain­si, un hom­mage se­ra ren­du à l'un des fon­da­teurs du théâtre tu­ni­sien, Mon­cef Souis­si, ac­teur et met­teur-en-scène ré­pu­té pour son grand dé­voue­ment mar­qué par la créa­tion de plu­sieurs troupes de théâtre dont la Troupe Per­ma­nente du Kef et la mise en scène de onze pièces de théâtre et une opé­rette, par­mi les­quelles des pièces d’au­teurs tu­ni­siens et des adap­ta­tions du ré­per­toire uni­ver­sel de Ryù­no­suke Aku­ta­ga­wa, Car­lo Gol­do­ni, Mo­lière, Georges Sche­ha­dé et Al­fred Fa­raj. Mon­cef Souis­si a di­ri­gé éga­le­ment la Troupe de la ville de Tu­nis et le Théâtre na­tio­nal tu­ni­sien qu’il a fon­dé puis di­ri­gé de 1983 à 1988.

Ac­teur, met­teur en scène, scé­no­graphe, dra­ma­turge, cal­li­graphe, ro­man­cier, écri­vain, di­rec­teur de théâtre et de com­pa­gnies de théâtre, le ma­ro­cain Tayeb Sad­di­ki est un ar­tiste plu­ri­dis­ci­pli­naire consi­dé­ré comme l’un des mas­to­dontes du théâtre ma­ro­cain. Il est aus­si met­teur en scène de 85 pièces de théâtre à l’ins­tar de "Al Har­raz" et "Mas­si­ra­tou­na" et ac­teur dans une cin­quan­taine de créa­tions, outre le ci­né­ma où il a joué dans une di­zaine de films aus­si bien ma­ro­cains qu’étran­gers. Tayeb Sad­di­ki était un ha­bi­tué des évé­ne­ments cultu­rels en Tu­ni­sie dont no­tam­ment les JTC et les JCC où il est le lau­réat, en 1984, du prix de la pre­mière oeuvre pour son film "Zeft".

Ac­teur et met­teur en scène tu­ni­sien, Ah­med Snous­si était connu au ci­né­ma et sur­tout à la té­lé­vi­sion mais aus­si au théâtre. Ori­gi­naire de Sers (gou­ver­no­rat du Kef), Ah­med Snous­si quitte jeune sa ville pour s’ins­tal­ler à Tu­nis où il a in­té­gré le Centre d’art dra­ma­tique et re­joint la troupe théâ­trale de Sfax et puis la troupe du Kef qu'il avait di­ri­gé. Après 10 ans en France, il re­tourne au pays où il a pu réa­li­ser une soixan­taine de pro­duc­tions théâ­trales dont des re­prises d’oeuvres uni­ver­selles à l’ins­tar de l’oeuvre de Sha­kes­peare, So­phocle, Mo­lière et Lor­ca mais aus­si "Ca­li­gu­la" qu’il a pré­sen­té avec feu Ali Ben Ayed en 1965. Au ci­né­ma, il a joué dans plu­sieurs longs-mé­trages tu­ni­siens dont "Se­j­nane", "Le So­leil des Hyènes", "Le Prince". A la té­lé, il avait in­ter­pré­té des rôles in­ou­bliables dans des feuille­tons comme "Ed­douar" et "Al khout­tab al-bab".

Ecri­vain, jour­na­liste et dra­ma­turge, Ah­med Ameur était l’homme de plume qui a su faire pas­ser ses mes­sages en toute sé­ré­ni­té. Né en 1951, dans la ville de Met­laoui (gou­ver­no­rat de Gaf­sa), il avait in­té­gré le jour­na­lisme dans les an­nées 70. Il était aus­si dra­ma­turge puis­qu’il a écrit de nom­breuses pièces dont "Ham­ma Jri­di", "El arij", "El jrad", "Mor wa hlou", "Pho­to­co­pie", "El souk" et "Sel­fie". A son ac­tif, une sit­com in­ti­tu­lée "Ah­wal", dif­fu­sée par la té­lé­vi­sion na­tio­nale dans les an­nées 90.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.