Pas de créa­tion d’em­plois sans crois­sance éco­no­mique

Dé­cla­ra­tion du gou­ver­ne­ment pré­sen­tée de­vant l'as­sem­blée des Re­pré­sen­tants du Peuple

Le Temps (Tunisia) - - La Une -

La créa­tion de postes d'em­ploi réels né­ces­site le ré­ta­blis­se­ment de la crois­sance éco­no­mique ", a sou­li­gné le Chef du gou­ver­ne­ment Yous­sef Cha­hed, lors de pré­sen­ta­tion hier, de la dé­cla­ra­tion du gou­ver­ne­ment pré­sen­tée, de­vant l'as­sem­blée des Re­pré­sen­tants du Peuple (ARP). "Les postes d'em­ploi réels sont crées par la crois­sance ", a ajou­té Cha­hed, pré­ci­sant que le pro­gramme éco­no­mique de son gou­ver­ne­ment, dont la loi de fi­nances consti­tue un ou­til de sa concré­ti­sa­tion, est fon­dé sur la re­prise de la crois­sance.

La créa­tion de postes d’em­ploi réels né­ces­site le ré­ta­blis­se­ment de la crois­sance éco­no­mique ", a sou­li­gné le Chef du gou­ver­ne­ment Yous­sef Cha­hed, lors de pré­sen­ta­tion hier, de la dé­cla­ra­tion du gou­ver­ne­ment pré­sen­tée, de­vant l'as­sem­blée des Re­pré­sen­tants du Peuple (ARP).

"Les postes d’em­ploi réels sont crées par la crois­sance ", a ajou­té Cha­hed, pré­ci­sant que le pro­gramme éco­no­mique de son gou­ver­ne­ment, dont la loi de fi­nances consti­tue un ou­til de sa concré­ti­sa­tion, est fon­dé sur la re­prise de la crois­sance.

Il s'agit d'oeu­vrer à of­frir de l’em­ploi à plus de 600 000 chô­meurs dont 250 000 par­mi les di­plô­més de l’en­sei­gne­ment su­pé­rieur, a-t-il dit. "La stra­té­gie du gou­ver­ne­ment d’union na­tio­nale dans le do­maine de l’em­ploi s’ar­ti­cule au­tour de trois axes à sa­voir l’im­pul­sion de la crois­sance, le ren­for­ce­ment de l’ini­tia­tive pri­vée à tra­vers l’in­ci­ta­tion des jeunes à créer des em­plois et la mise en oeuvre des po­li­tiques d’em­ploi des­ti­nées aux jeunes qui souffrent du chômage chro­nique", a-t-il in­di­qué, ajou­tant que ces axes per­met­tront de ser­vir à la fois les jeunes et les ré­gions in­té­rieures. Le chef du gou­ver­ne­ment a rap­pe­lé que les faibles taux de crois­sance en­re­gistres après la ré­vo­lu­tion a li­mi­té l’em­ploi à la fonc­tion pu­blique, in­di­quant que le sec­teur pri­vé or­ga­ni­sé n’a pu créer que 10 000 poste d’em­plois alors que le nombre des di­plô­més de l’en­sei­gne­ment su­pé­rieur, qui ar­rivent sur le mar­ché de l'em­ploi an­nuel­le­ment, at­teint 50 000 per­sonnes.

Il a in­sis­té sur le be­soin de réa­li­ser une crois­sance fon­dée sur l’in­ves­tis­se­ment et de mettre en place un cli­mat pro­pice aux af­faires. " Le gou­ver­ne­ment a éla­bo­ré, les textes d’ap­pli­ca­tion de la loi de l’in­ves­tis­se­ment et a pré­sen­té, à L’ARP, un pro­jet de loi pour l’im­pul­sion de l’in­ves­tis­se­ment, vi­sant à ré­duire le temps d'at­tente que passe l'in­ves­tis­seur entre la dé­cla­ra­tion de l’in­ten­tion de l’in­ves­tis­se­ment et l’en­trée en vi­gueur de son pro­jet, et de sim­pli­fier les pro­cé­dures ad­mi­nis­tra­tives ", a-t-il no­té.

Un cli­mat d’af­faire pro­pice

Pour Cha­hed, un cli­mat pro­pice aux af­faires ne se li­mite pas à la mise en place d'un cadre ju­ri­dique adé­quat, et en­globe ré­ta­blis­se­ment de la sta­bi­li­té po­li­tique et sé­cu­ri­taire ain­si que la lutte contre la cor­rup­tion.

" L’amé­lio­ra­tion du cli­mat des af­faires est tri­bu­taire, en outre, de la mise en place d’une po­li­tique fis­cale en­cou­ra­geant l’in­ves­tis­se­ment ", a-t-il ajou­té no­tant que le gou­ver­ne­ment oeuvre ac­tuel­le­ment, à in­tro­duire des amen­de­ments sur le pro­jet de loi re­la­tif aux in­ci­ta­tions fi­nan­cières et fis­cales dans le do­maine de l’in­ves­tis­se­ment, dans le but de trans­for­mer une par­tie des im­pôts en in­ves­tis­se­ments dans les ré­gions in­té­rieures.

En ce qui concerne l’in­ci­ta­tion à l’ex­por­ta­tion, il a ré­vé­lé que la loi de fi­nances com­porte une me­sure sti­pu­lant l’exo­né­ra­tion de l’im­pôt pour les so­cié­tés off-shore qui comptent plus de 400 postes d’em­ploi. Evo­quant la loi du par­te­na­riat pu­blic-pri­vé (PPP), adop­tée de­puis un an, mais qui n’a pas été ac­ti­vée jus­qu’à ce jour, Cha­hed a an­non­cé que le gou­ver­ne­ment pro­jette le lan­ce­ment, en 2017, d’un pro­jet pi­lote du PPP dans chaque gou­ver­no­rat du pays. " Le gou­ver­ne­ment pré­voit, éga­le­ment l’aug­men­ta­tion des dé­penses de dé­ve­lop­pe­ment de 11%, mal­gré les dif­fi­cul­tés en­re­gis­trées dans les fi­nances pu­bliques", a fait re­mar­quer le chef du gou­ver­ne­ment, ajou­tant que de grands pro­jets pu­blics de dé­ve­lop­pe­ment se­ront an­non­cés lors de la confé­rence in­ter­na­tio­nale de l’in­ves­tis­se­ment.

L’ef­fort est orien­té ac­tuel­le­ment, vers l’ac­ti­va­tion de la stra­té­gie na­tio­nale pour le lan­ce­ment de 5 fonds de mi­cro­fi­nance grâce à une ligne de cré­dit de 250 mil­lions de di­nars, et ce, pour la créa­tion de 25 000 postes d’em­ploi, dans le cadre de l’ini­tia­tive pri­vée, a-t-il dit, met­tant l’ac­cent sur le pro­gramme de contrat de la di­gni­té qui per­met­tra de créer en­vi­ron 25 000 em­plois, des­ti­nés aux di­plô­més de l’en­sei­gne­ment su­pé­rieur, dont l’in­té­gra­tion est dif­fi­cile.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.