L’en­quête sur l’usage d’armes chi­miques, éten­due d’un an

Le Temps (Tunisia) - - Monde -

Le Conseil de sé­cu­ri­té des Na­tions unies a ap­prou­vé à l’una­ni­mi­té une ré­so­lu­tion pré­sen­tée par les Etats-unis pro­lon­geant d’un an l’en­quête in­ter­na­tio­nale sur l’uti­li­sa­tion des armes chi­miques en Sy­rie.

La Rus­sie avait fait sa­voir qu’elle sou­hai­tait un élar­gis­se­ment de l’en­quête à la «me­nace chi­mique ter­ro­riste». La mis­sion d’en­quête, me­née par les Na­tions unies conjoin­te­ment avec l’or­ga­ni­sa­tion pour l’in­ter­dic­tion des armes chi­miques (OIAC), a été mise en place par le Conseil de sé­cu­ri­té il y a un an. Elle a dé­jà conclu que les forces gou­ver­ne­men­tales sy­riennes étaient res­pon­sables de trois at­taques au chlore et que l’etat is­la­mique avait uti­li­sé du gaz mou­tarde. Le gou­ver­ne­ment sy­rien dé­ment que ses forces aient uti­li­sé des armes chi­miques. Une fois la mis­sion pro­lon­gée d’un an, les membres du Conseil de sé­cu­ri­té ont dit qu’ils sou­hai­taient en­ta­mer les né­go­cia­tions sur un pro­jet de ré­so­lu­tion sanc­tion­nant ceux qui sont res­pon­sables des at­taques.

Mais la Rus­sie, al­liée du pré­sident sy­rien Ba­char al As­sad, es­time que les conclu­sions de l’en­quête ne peuvent être uti­li­sées pour une ac­tion au ni­veau du Conseil de sé­cu­ri­té et que le gou­ver­ne­ment sy­rien doit d’abord en­quê­ter sur ces ac­cu­sa­tions. La se­maine der­nière, L’OIAC a condam­né l’uti­li­sa­tion d’agents toxiques par le gou­ver­ne­ment sy­rien et par l’etat is­la­mique. L’uti­li­sa­tion du chlore comme arme est in­ter­dite par la Conven­tion sur les armes chi­miques, à la­quelle la Sy­rie es par­tie de­puis 2013, l’an­née où elle a dû dé­truire son stock d’armes chi­miques dans le cadre d’un ac­cord conclu avec Mos­cou et Wa­shing­ton. Le conseil de sé­cu­ri­té avait ap­prou­vé cet ac­cord par une ré­so­lu­tion qui di­sait qu’en cas de non res­pect de l’ac­cord, no­tam­ment en cas d’uti­li­sa­tion d’armes chi­miques, des sanc­tions se­raient prises dans le cadre du cha­pitre sept de la Charte des Na­tions unies. Le cha­pitre sept traite des sanc­tions et pré­voit no­tam­ment le re­cours à la force mi­li­taire.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.