L’UGTT ré­af­firme son re­fus de tout re­port

Le Temps (Tunisia) - - Proximite -

Le bureau exé­cu­tif de l’union gé­né­rale tu­ni­sienne du tra­vail (UGTT) a ré­af­fir­mé, dans un com­mu­ni­qué pu­blié, hier, son re­fus ca­té­go­rique de la dé­ci­sion du gou­ver­ne­ment re­la­tive au re­port du ver­se­ment des ma­jo­ra­tions sa­la­riales, es­ti­mant que cette dé­ci­sion est un coup por­té au dia­logue so­cial et à la cré­di­bi­li­té des par­te­naires so­ciaux ain­si qu’un désen­ga­ge­ment à l’égard du do­cu­ment de Car­thage. L’UGTT a ap­pe­lé le gou­ver­ne­ment à se confor­mer aux conven­tions par res­pect aux né­go­cia­tions et normes in­ter­na­tio­nales et afin de pré­ser­ver la sta­bi­li­té du pays suite à la dé­cla­ra­tion du gou­ver­ne­ment de­vant l’as­sem­blée des re­pré­sen­tants du peuple (ARP) sur le bud­get de l’etat pour l’exer­cice 2017. Le Chef du gou­ver­ne­ment, Yous­sef Cha­hed avait dé­cla­ré que le gou­ver­ne­ment s’en tient à la dé­ci­sion du re­port du ver­se­ment des ma­jo­ra­tions sa­la­riales dans la fonc­tion pu­blique, pri­vant ain­si des mil­liers d’agents de leurs droits lé­gi­times, lit-on de même source. L’UGTT es­time, se­lon le com­mu­ni­qué, que la ré­vi­sion de l’échelle fis­cale est une me­sure à part qui ne peut au­cu­ne­ment se sub­sti­tuer aux ma­jo­ra­tions sa­la­riales.

Pour l’or­ga­ni­sa­tion syn­di­cale, la ré­forme fis­cale doit s’opé­rer sur la base de la jus­tice et de l’équi­té.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.