La baisse de la pro­duc­tion du phos­phate li­mite le taux de crois­sance à 1.2%

Le Temps (Tunisia) - - La Une - Yosr GUERFEL AKKARI

Ba­ro­mètre

Se­lon le bul­le­tin men­suel de L'INS, l'éco­no­mie tu­ni­sienne a en­re­gis­tré un taux de crois­sance de 1.2% au cours des 9 pre­miers mois de l'an­née en cours. Un taux de crois­sance loin des ob­jec­tifs pré­li­mi­naires au titre de l'exer­cice 2016, soit 2.5% avant de re­voir à la baisse ce taux pré­vi­sion­nel à 1.5% à fin dé­cembre 2016. Le ni­veau de crois­sance jusque-là réa­li­sé de­meure in­fime et ne peut en au­cune fa­çon ré­sor­ber le taux de chô­mage éle­vé dans le­quel se dé­battent les di­plô­més de l'en­sei­gne­ment su­pé­rieur, soit 31.9% en­re­gis­trés au terme du troi­sième tri­mestre 2016 pour 267.7 mille chô­meurs.

Se­lon le bul­le­tin men­suel de L’INS, l’éco­no­mie tu­ni­sienne a en­re­gis­tré un taux de crois­sance de 1.2% au cours des 9 pre­miers mois de l’an­née en cours. Un taux de crois­sance loin des ob­jec­tifs pré­li­mi­naires au titre de l’exer­cice 2016, soit 2.5% avant de re­voir à la baisse ce taux pré­vi­sion­nel à 1.5% à fin dé­cembre 2016. Le ni­veau de crois­sance jusque-là réa­li­sé de­meure in­fime et ne peut en au­cune fa­çon ré­sor­ber le taux de chô­mage éle­vé dans le­quel se dé­battent les di­plô­més de l’en­sei­gne­ment su­pé­rieur, soit 31.9% en­re­gis­trés au terme du troi­sième tri­mestre 2016 pour 267.7 mille chô­meurs. La somme des va­leurs ajou­tées réa­li­sée par les in­dus­tries ma­nu­fac­tu­rières et par les ser­vices mar­chands ont ti­ré la crois­sance lé­gè­re­ment vers le haut avec une hausse res­pec­tive de 1.2% et de 3.7%. Ain­si une hausse de 2.1% a été en­re­gis­trée par les in­dus­tries agri­coles et agroa­li­men­taires et par les in­dus­tries mé­ca­niques et élec­triques. A no­ter que la hausse de la va­leur ajou­tée dans le sec­teur des ser­vices mar­chands re­vient prin­ci­pa­le­ment à la hausse de 11.6% des ser­vices hô­te­liers et de res­tau­ra­tion avec un taux de crois­sance de 72% en­re­gis­tré au ni­veau des nui­tées glo­bales en­re­gis­trées dans les uni­tés hô­te­lières tu­ni­siennes. Baisse de 20.7% dans la pro­duc­tion

du phos­phate Tou­te­fois, la baisse de la pro­duc­tion dans les sec­teurs des in­dus­tries non ma­nu­fac­tu­rières et plus pré­ci­sé­ment dans le sec­teur de l’ex­trac­tion du pé­trole et gaz na­tu­rel et le sec­teur du phos­phate conti­nue de ren­ver­ser la ten­dance, les­quels ont en­re­gis­tré des baisses res­pec­tives de 8.7% e de 20.7%. Les ten­sions so­ciales qui sé­vissent tou­jours dans le bas­sin mi­nier de Gaf­sa conti­nuent de pa­ra­ly­ser le ni­veau de la pro­duc­tion. La pro­duc­tion du phos­phate n’a pas dé­pas­sé les 0.7 mil­lion tonnes au cours du 3ème tri­mestre 2016.

Le ton hausse d’un cran, la si­tua­tion ne se dé­cante pas et les pro­tes­ta­taires ne sont pas près de cé­der à leurs re­ven­di­ca­tions. D’un autre cô­té, le gou­ver­ne­ment au bout de ses peines et in­ca­pable d’ar­ri­ver à un ac­cord à l’amiable avec les dif­fé­rentes par­ties so­ciales. Entre temps, la pro­duc­tion du phos­phate pour­suit son trend bais­sier et ce au dé­tri­ment de l’équi­libre bud­gé­taire de l’etat. Le re­pli de la pro­duc­tion de 3.7% du sec­teur de l’agri­cul­ture et de la pêche conti­nue par ailleurs de biai­ser le ni­veau glo­bal de la pro­duc­tion na­tio­nale, du PIB (pro­duit in­té­rieur brut) ou en­core la somme des va­leurs ajou­tées, qui n’est autre que la crois­sance éco­no­mique. L’éco­no­mie tu­ni­sienne de­vra clô­tu­rer l’an­née avec une crois­sance de 1.5% au maxi­mum se­lon les at­tentes. La re­prise de la pro­duc­tion na­tio­nale reste sans au­cun doute le fac­teur dé­ter­mi­nant de la re­prise de la crois­sance et par ri­co­chet de la ré­par­ti­tion de la ri­chesse. Une ri­chesse presque nulle pour l’ins­tant.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.