50% des ar­ti­sanes tra­vaillent dans le sec­teur in­for­mel

Le Temps (Tunisia) - - Proximite -

«En­vi­ron 50% des femmes ar­ti­sanes en Tu­ni­sie tra­vaillent dans le sec­teur in­for­mel « a in­di­qué, hier à Tu­nis, Na­zi­ha Laa­bi­di, mi­nistre de la Femme, de la Fa­mille et de l’en­fance.

In­ter­ve­nant à l’ou­ver­ture des tra­vaux d’un ate­lier ré­gio­nal or­ga­ni­sé par le centre WAWTAR (Centre de la femme arabe pour la for­ma­tion et la re­cherche) sur les femmes mar­gi­na­li­sées, la mi­nistre a ap­pe­lé tous les ar­ti­sans et ar­ti­sanes à adhé­rer au sec­teur for­mel pour bé­né­fi­cier de la cou­ver­ture so­ciale et pro­té­ger leur ave­nir. Elle a sou­li­gné que le mi­nis­tère a mis en place une sé­rie de me­sures en fa­veur de la femme ru­rale pour or­ga­ni­ser son tra­vail outre la re­lance du por­tail pour les femmes ar­ti­sanes afin de pro­mou­voir la com­mer­cia­li­sa­tion de leurs pro­duits à l’étranger. De son cô­té, la di­rec­trice exé­cu­tive du centre CAWTAR, Sou­kei­na Bou­raoui a in­di­qué que le taux de femmes tra­vaillant dans le sec­teur in­for­mel a bien évo­lué dans tous les pays de la ré­gion arabe.

Elle a si­gna­lé que le centre oeuvre, en col­la­bo­ra­tion avec la fon­da­tion FORD, à sen­si­bi­li­ser les femmes pour les con­vaincre de l’im­por­tance d’adhé­rer au sec­teur for­mel à tra­vers la mise en oeuvre d’un pro­jet ré­gio­nal sur «les or­ga­ni­sa­tions de la société ci­vile et les femmes tra­vaillant dans le sec­teur in­for­mel en Tu­ni­sie, au Ma­roc et en Egypte».

Se­lon l’in­ter­ve­nante, le pro­jet a pour ob­jec­tif de pro­mou­voir les condi­tions des per­sonnes tra­vaillant dans le sec­teur in­for­mel à tra­vers le sou­tien des as­so­cia­tions qui tra­vaillent en pre­mière ligne avec les femmes dans le sec­teur agri­cole ou ar­ti­sa­nal.

Il s’agit, éga­le­ment, de ren­for­cer les ca­pa­ci­tés des or­ga­ni­sa­tions ac­tives dans le do­maine de la pro­tec­tion et le sou­tien des femmes tra­vaillant dans ce sec­teur et à échan­ger les ex­pé­riences réus­sies outre la pro­mo­tion de la coor­di­na­tion et l’ac­tion com­mune entre les or­ga­ni­sa­tions de la société ci­vile. Sou­kei­na Bou­raoui a si­gna­lé que ce pro­jet a réa­li­sé le pre­mier pas dans le cadre de la pré­sen­ta­tion des ser­vices aux femmes mar­gi­na­li­sées à tra­vers les dif­fé­rents mé­ca­nismes ju­ri­diques et les bonnes ex­pé­riences dans la ré­gion arabe, l’ana­lyse des dé­fis et la ré­flexion aux pro­jets pos­sibles et né­ces­saires pour pro­mou­voir les condi­tions des femmes mar­gi­na­li­sées. Pour sa part, Sa­li­ma Man­sour, membre du centre CAWTAR a in­di­qué que, dans le cadre de ce pro­jet, une étude sur les ex­pé­riences réus­sies a été me­née, outre la réa­li­sa­tion d’une carte in­ter­ac­tive et l’éla­bo­ra­tion de sites et d’une page fa­ce­book pour échan­ger les ex­pé­riences au ni­veau ré­gio­nal. Au ni­veau na­tio­nal, trois as­so­cia­tions ont bé­né­fi­cié des in­ter­ven­tions de ce pro­jet, à sa­voir l’as­so­cia­tion femme et pro­grès au Kef, l’as­so­cia­tion femmes du sud à Aga­dir au Ma­roc et l’as­so­cia­tion la vie est meilleure à El Me­nya en Egypte, se­lon la même source.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.