Soup­çons d’in­duc­tion en er­reur

Pro­jet de bud­get et dé­penses sa­la­riales des mi­nis­tères

Le Temps (Tunisia) - - Proximité -

Le pré­sident de la com­mis­sion des fi­nances, de la pla­ni­fi­ca­tion et du dé­ve­lop­pe­ment à l’as­sem­blée des re­pré­sen­tants du peuple (ARP), Mon­gi Ra­houi, a in­di­qué que l’in­duc­tion en er­reur dans le cal­cul des dé­penses sa­la­riales de plu­sieurs mi­nis­tères dans le pro­jet de bud­get 2017, doit être pé­na­li­sée, si cette ac­tion a été pré­mé­di­tée. Ra­houi a af­fir­mé, dans une dé­cla­ra­tion, à l’agence TAP, que «quatre mi­nis­tères, à sa­voir ceux de l’in­té­rieur, de la Dé­fense, des Af­faires étran­gères et de la Jus­tice» ont pré­sen­té les es­ti­ma­tions des sa­laires pour les douze pro­chains mois alors que le reste des mi­nis­tères ont sou­mis des es­ti­ma­tions pour seule­ment 10 mois. «Ce­la peut être dan­ge­reux en cas de pré­mé­di­ta­tion» a-t-il consi­dé­ré, ajou­tant que «l’er­reur pour­rait être ré­so­lue si elle n’a pas été in­ten­tion­nelle».

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.