Bouf­fée d'oxy­gène pour les salles de théâtre

Le Temps (Tunisia) - - La Une - Ha­tem BOURIAL

Si les ci­né­mas dis­pa­raissent, les théâtres fi­nissent presque tou­jours par les rem­pla­cer... Les JTC 2016 au­ront per­mis de consta­ter l'exis­tence d'un nombre re­la­ti­ve­ment im­por­tant de temples du qua­trième art et plu­sieurs dy­na­miques en cours. Reste l'épi­neuse ques­tion des pla­teaux tech­niques sans les­quels la qua­li­té des re­pré­sen­ta­tions laisse tou­jours à dé­si­rer... Dom­mage, le Théâtre mu­ni­ci­pal de Tu­nis man­quait à l'ap­pel! En­core une fois, la Bon­bon­nière au­ra lais­sé un grand vide mais il faut bien re­con­naitre que ce vide a été com­blé par la nou­velle pro­fu­sion de théâtres de poche à Tu­nis.

JTC 2016

Si les ci­né­mas dis­pa­raissent, les théâtres fi­nissent presque tou­jours par les rem­pla­cer... Les JTC 2016 au­ront per­mis de consta­ter l'exis­tence d'un nombre re­la­ti­ve­ment im­por­tant de temples du qua­trième art et plu­sieurs dy­na­miques en cours. Reste l'épi­neuse ques­tion des pla­teaux tech­niques sans les­quels la qua­li­té des re­pré­sen­ta­tions laisse tou­jours à dé­si­rer...

Dom­mage, le Théâtre mu­ni­ci­pal de Tu­nis man­quait à l'ap­pel! En­core une fois, la Bon­bon­nière au­ra lais­sé un grand vide mais il faut bien re­con­naitre que ce vide a été com­blé par la nou­velle pro­fu­sion de théâtres de poche à Tu­nis. En ef­fet, le phé­no­mène mé­rite d'être re­le­vé puisque de nom­breuses salles de ci­né­ma se sont re­con­ver­ties en théâtres et donnent le ton en réunis­sant le pu­blic du qua­trième art. Car cette ten­dance est ob­ser­vable au-de­là même du fes­ti­val et consti­tue une bouf­fée d'oxy­gène pour le spec­tacle vi­vant.

Entre le Pa­lace et le Co­li­sée : l'hé­ri­tage de l'his­toire

D'ailleurs, très sym­bo­li­que­ment, c'est le Co­li­sée, le plus vaste des ci­né­mas de la ca­pi­tale qui ac­cueillait les grandes cé­ré­mo­nies de ces JTC 2016. Ou­vert de­puis les an­nées trente, cette salle a tout au long de son his­toire sou­vent abri­té des spec­tacles de théâtre et conti­nue d'ailleurs à le faire en s'ou­vrant aux one man show des ar­tistes de la place. Pa­ra­doxa­le­ment, le se­cond théâtre de Tu­nis, ce­lui qui ou­vrit ses portes en 1903, dans la fou­lée du Mu­ni­ci­pal, est de­ve­nu de­puis belle lu­rette une salle de ci­né­ma. Il s'agit du Pa­lace qui à l'ori­gine por­tait le nom de Théâtre Ros­si­ni et avait été créé par la com­mu­nau­té ita­lienne de Tu­ni­sie.

C'est dire si dans la tra­di­tion de Tu­nis, ce dia­logue entre ci­né­ma et théâtre est bien an­cré. A ce titre, la salle Qua­trième Art qui est aujourd'hui celle du Théâtre na­tio­nal a long­temps été un ci­né­ma nom­mé Le Pa­ris. De même, sous le nom de Pa­lais des So­cié­tés fran­çaises, l'ac­tuelle Ibn Ra­chiq a de tout temps évo­lué entre qua­trième et sep­tième arts.

La liste est longue de ces salles qui rendent sa pré­sence au théâtre. On peut ain­si évo­quer les trois salles ré­cem­ment re­con­ver­ties en théâtres qui sont le Mon­dial, le Rio et l'al­ham­bra de­ve­nu Al Ham­ra.

Théâtres ex­pé­ri­men­taux et salles po­ly­va­lentes

On peut aus­si évo­quer les salles po­ly­va­lentes qui se créent de nos jours à l'image de l'ago­ra, du Ci­né"-vog ou de Mad'art. On peut tout au­tant mettre en exergue les ex­pé­riences de Taou­fik Je­ba­li à El Tea­tro ou celle des Ab­del­gha­ni Ben Ta­ra ou Nou­red­dine Ouer­ghi dans la mé­di­na de Tu­nis. Com­ment ou­blier le Li­do qui fut re­pris dans les an­nées 80 par le Nou­veau Théâtre pour une ex­pé­rience qui fit long feu. Dé­ci­dé­ment, cette dia­lec­tique entre ci­né­ma et théâtre est tout à fait struc­tu­relle à Tu­nis et il semble bien que les ci­né­mas en dif­fi­cul­té fi­nissent presque tou­jours par être trans­for­més en théâtres. C'est le cas du Ma­ri­vaux qui est de­ve­nu aujourd'hui le Centre na­tio­nal des Arts de la marionnette. C'est aus­si le cas de plu­sieurs es­paces qui ont fait la trans­la­tion entre les deux arts.

Il n'en reste pas moins que rares sont les théâtres à dis­po­ser d'un vé­ri­table pla­teau tech­nique à même d'of­frir des condi­tions op­ti­males de re­pré­sen­ta­tion. Nous l'avons vu au cours de pré­cé­dentes édi­tions des JTC avec cer­taines salles qui ne dis­po­saient pas des équi­pe­ments né­ces­saires comme par exemple L'etoile du Nord qui, mal­gré la bonne vo­lon­té de ses ani­ma­teurs a mis la clé sous le paillas­son. Car, comme pour le ci­né­ma, les théâtres

peuvent aus­si fer­mer! Et même si les salles peuvent pa­raitre nom­breuses, leur si­tua­tion est tou­jours pré­caire. Heu­reu­se­ment, les troupes ama­teur ou peu nan­ties peuvent tou­jours se ra­battre sur les mai­sons de culture qui gardent leur tra­di­tion d'ac­cueil. En ef­fet, dé­ni­cher un lieu pour les ré­pé­ti­tions est un vé­ri­table cal­vaire et handicape for­te­ment les bonnes vo­lon­tés.

Ini­tia­tives es­seu­lées et ab­sence de sy­ner­gie glo­bale

A no­ter éga­le­ment, l'exis­tence de deux salles dans un pé­ri­mètre re­la­ti­ve­ment étroit. Il s'agit de l'au­di­to­rium de l'ins­ti­tut fran­çais et de la salle Mah­moud Mes­saa­di qui se trouve à l’ave­nue Ha­bib Tha­meur dans le pro­lon­ge­ment du ly­cée Bour­gui­ba. Il existe aus­si plu­sieurs théâtres mi­nus­cules ici et là ou bien des scènes im­pro­vi­sées mais cha­leu­reuses qui s’ap­pa­rentent plus au style du ca­fé-théâtre.

En tout état de cause, les JTC ont ré­vé­lé l'exis­tence de ce tis­su dense et plu­riel né grâce aux ini­tia­tives des uns et au cou­rage de quelques re­pre­neurs qui n'hé­sitent pas à prendre des risques pour que vive le qua­trième art. Dom­mage, ces ini­tia­tives sont es­seu­lées et peu vi­sibles en l'ab­sence d'une sy­ner­gie glo­bale. Elles ont tou­te­fois le mé­rite d'exis­ter et de se po­ser comme in­dice de bonne san­té de la vie du théâtre. Car, ul­time pa­ra­doxe, Tu­nis, la ville dé­ser­tée par les ga­le­ries d'art s'est cou­verte de théâtres de poche qui, c'est de bon au­gure, s'ouvrent aus­si sur le jazz, la pop et la mu­sique tra­di­tion­nelle.

Aux ar­tistes de trans­for­mer l'es­sai puisque l'in­fra­struc­ture est bien là! Et aux pou­voirs pu­blics de ren­for­cer cette in­fra­struc­ture qui pèche par le manque de moyens!

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.