Kha­me­nei ré­agi­ra si les USA pro­longent les sanc­tions

Le Temps (Tunisia) - - Monde -

La re­con­duc­tion pour dix ans des sanc­tions amé­ri­caines consti­tue­rait une vio­la­tion de l’ac­cord in­ter­na­tio­nal sur le pro­gramme nu­cléaire ira­nien, a aver­ti hier l’aya­tol­lah Kha­me­nei, guide su­prême de la Ré­vo­lu­tion. La Chambre des re­pré­sen­tants s’est pro­non­cée la se­maine pas­sée en fa­veur de cette pro­lon­ga­tion des sanc­tions en vi­gueur de­puis 1996, qui doit dé­sor­mais être ap­prou­vée par le Sé­nat, puis pro­mul­guée par le pré­sident Ba­rack Oba­ma. L’ac­cord sur le pro­gramme nu­cléaire ira­nien, bap­ti­sé Plan glo­bal d’ac­tion conjoint (PGAC) conclu le 14 juillet 2015 pré­voit l’en­ca­dre­ment des ac­ti­vi­tés sen­sibles en échange d’une le­vée des sanc­tions. «L’ac­tuel gou­ver­ne­ment amé­ri­cain a vio­lé l’ac­cord nu­cléaire à de mul­tiples oc­ca­sions. La der­nière est la pro­lon­ga­tion des sanc­tions pour dix ans. Si ce­la se pro­duit, nous se­rons for­cé­ment contre le PGAC et la Ré­pu­blique is­la­mique ré­agi­ra à coup sûr», a pro­mis Ali Kha­me­nei, s’adres­sant à des re­pré­sen­tants des gar­diens de la Ré­vo­lu­tion, corps d’élite de l’ar­mée. Le vote de la Chambre des re­pré­sen­tants a eu lieu une se­maine après l’élec­tion de Do­nald Trump, qui a pro­mis pen­dant la cam­pagne de dé­non­cer l’ac­cord du 14 juillet. Au con­grès, les ré­pu­bli­cains y sont una­ni­me­ment hos­tiles, tout comme une ving­taine de dé­mo­crates. Les dé­pu­tés amé­ri­cains ont en outre adop­té jeu­di un pro­jet de loi pour in­ter­dire les ventes d’avions de ligne à Té­hé­ran.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.