Dis­so­lu­tion d'une as­so­cia­tion d'aide aux dé­te­nus mu­sul­mans

Le Temps (Tunisia) - - Monde -

Le mi­nistre fran­çais de l'in­té­rieur, Ber­nard Ca­ze­neuve, a an­non­cé hier la dis­so­lu­tion de l'as­so­cia­tion Fra­ter­ni­té mu­sul­mane Sanâbil, soup­çon­née d'être im­pli­quée dans la mou­vance is­la­mique ra­di­cale.

Cette dis­so­lu­tion a été for­ma­li­sée en conseil des mi­nistres, a pré­ci­sé le porte-pa­role du gou­ver­ne­ment, Sté­phane Le Foll.

As­so­cia­tion d'aide aux dé­te­nus mu­sul­mans née en 2010, Fra­ter­ni­té mu­sul­mane Sanâbil est soup­çon­née d'avoir joué un rôle dans les ré­seaux is­la­mistes et ter­ro­ristes fran­çais, sous cou­vert de sou­tien aux dé­te­nus mu­sul­mans.

Cette as­so­cia­tion s’était trou­vée au fil du temps "au coeur d’un ré­seau re­la­tion­nel éten­du à la plu­part des dé­te­nus pour ac­ti­vi­tés ter­ro­ristes pré­sents dans les pri­sons fran­çaises", in­dique Ber­nard Ca­ze­neuve dans un com­mu­ni­qué.

"De plus, sous cou­vert d’un sou­tien ma­té­riel dis­pen­sé à des dé­te­nus de droit com­mun ain­si qu’à leurs fa­milles, l’as­so­cia­tion en­cou­ra­geait la radicalisation de ces der­niers du­rant leur sé­jour car­cé­ral pour les ral­lier à la cause ter­ro­riste."

En outre, plu­sieurs an­ciens di­ri­geants de l'as­so­cia­tion ont re­joint la zone de com­bat ira­ko­sy­rienne, se­lon le mi­nistre.

"La proxi­mi­té ou l’im­pli­ca­tion de membres de l’équipe di­ri­geante de l’as­so­cia­tion dans la mou­vance is­la­miste ra­di­cale est avé­rée", ajoute-t-il.

Clain et koua­chi bé­né­fi­ciaires ?

Ceux-ci font ac­tuel­le­ment l'ob­jet soit d'une as­si­gna­tion à ré­si­dence dans le cadre de l'état d'ur­gence, soit d'une in­ter­dic­tion de sor­tie du ter­ri­toire.

Se­lon Li­bé­ra­tion, qui dit se fon­der sur une note des ser­vices de ren­sei­gne­ment, la plu­part des "fi­gures" du ter­ro­riste fran­çais ont bé­né­fi­cié du sou­tien de l'as­so­cia­tion. Le quo­ti­dien cite no­tam­ment Fa­bien Clain, au­teur du mes­sage de re­ven­di­ca­tion des at­ten­tats du 13 no­vembre 2015 par l'etat is­la­mique (EI) et Dja­mel Be­ghal, men­tor de Ché­rif Koua­chi, l'un des au­teurs de l'at­ten­tat de 2015 contre Char­lie Heb­do.

L’as­so­cia­tion Sanâbil avait an­non­cé le 29 oc­tobre, dès qu'avait été évo­qué le pro­jet de dis­so­lu­tion, qu'elle le contes­te­rait en jus­tice.

"Il est re­pro­ché à l’as­so­cia­tion 'des agis­se­ments en vue de pro­vo­quer des actes de ter­ro­risme en France ou à l’étran­ger'. Sanâbil en­tend contes­ter fer­me­ment ces ac­cu­sa­tions, lourdes de consé­quences pour les 750 dé­te­nus bé­né­fi­ciaires, et qui jettent le dis­cré­dit sur le tra­vail ac­com­pli jus­qu’ici", écri­vait-elle dans un com­mu­ni­qué.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.