Les pro­fes­sion­nels de la comp­ta­bi­li­té de­mandent l’an­nu­la­tion de l’ar­ticle 45

Le Temps (Tunisia) - - PROXIMITE -

Les ex­perts comp­tables et les comp­tables, ont ap­pe­lé à sup­pri­mer l’ar­ticle 45 du pro­jet de Loi de fi­nances pour l’an­née 2017, étant don­née qu’il com­porte « des dé­faillances à même de por­ter at­teinte aux ga­ran­ties du contri­buable «. Ils ont pré­ci­sé, dans un com­mu­ni­qué pu­blié hier, par la Com­pa­gnie des comp­tables de Tu­ni­sie, l’as­so­cia­tion tu­ni­sienne des spé­cia­listes en comp­ta­bi­li­té et l’as­so­cia­tion des jeunes ex­perts comp­tables de la Tu­ni­sie, que l’ar­ticle com­porte des si­tua­tions qui per­mettent aux agents du contrôle fis­cal d’écar­ter la comp­ta­bi­li­té si elle est émaillée de man­que­ment pou­vant nuire à son au­then­ti­ci­té in­té­gri­té ou cré­di­bi­li­té, in­di­quant que l’éva­lua­tion de l’in­té­gri­té et de la fia­bi­li­té de la comp­ta­bi­li­té consti­tue une opé­ra­tion scien­ti­fique qui re­lève uni­que­ment des pro­fes­sion­nels du sec­teur.

Ils ont in­di­qué que les la­cunes ci­tées dans l’ar­ticle de­meurent for­melles, dé­plo­rant à cet ef­fet l’en­semble des me­sures prises sans as­so­cier les pro­fes­sion­nels dans leur for­mu­la­tion. Pour les as­so­cia­tions si­gna­taires du com­mu­ni­qué, l’ar­ticle 45 a été in­tro­duit dans la plu­part des pro­jets de loi de fi­nances de­puis 2012. Il a été chaque fois re­fu­sé par le pou­voir lé­gis­la­tif en rai­son de l’ab­sence de ga­ran­ties pour les contri­buables mais l’ad­mi­nis­tra­tion per­siste et signe.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.