Si­gna­ture à Bo­go­ta du nou­vel ac­cord de paix

Le Temps (Tunisia) - - MONDE -

Le pré­sident co­lom­bien Juan Ma­nuel San­tos et le chef des Farc Ro­dri­go Lon­do­no ont si­gné hier un nou­vel ac­cord de paix des­ti­né à mettre fin à cin­quante-deux ans d'in­sur­rec­tion ar­mée.

Le texte, amen­dé à la suite du re­jet de la pre­mière ver­sion par une étroite ma­jo­ri­té de Co­lom­biens lors d'un ré­fé­ren­dum le 2 oc­tobre der­nier, se­ra pa­ra­phé au cours d'une cé­ré­mo­nie beau­coup plus sobre que la so­len­nelle cé­lé­bra­tion or­ga­ni­sée fin sep­tembre à Car­tha­gène des Indes de­vant le se­cré­taire gé­né­ral des Na­tions unies Ban Ki-moon et plu­sieurs chefs d'etat et de gou­ver­ne­ment. Elle au­ra lieu au Tea­tro Co­lon de Bo­go­ta, de­vant un par­terre com­po­sé es­sen­tiel­le­ment de membres du gou­ver­ne­ment ou de di­gni­taires lo­caux. L'ac­cord est le fruit de quatre an­nées de né­go­cia­tions à La Ha­vane entre le gou­ver­ne­ment du pré­sident San­tos et les Forces ar­mées ré­vo­lu­tion­naires de Co­lom­bie, une gué­rilla mar­xiste en lutte contre le pou­voir cen­tral de­puis 1964. Le conflit a fait plus de 220.000 morts et des mil­lions de dé­pla­cés. La si­gna­ture du do­cu­ment dé­clen­che­ra un compte à re­bours de six mois pen­dant les­quels les 7.000 re­belles tou­jours en ac­ti­vi­té de­vront dé­po­ser les armes et pour­ront for­mer un par­ti po­li­tique.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.