Quand un Fin­lan­dais filme la Tu­ni­sie

Le Temps (Tunisia) - - Arts & Culture - Ha­tem BOURIAL

"Puo­li­kuun Al­la" de Heik­ki Hut­tu-hil­tu­nen

D'une oeuvre écrite par un Fin­lan­dais en 1914 vient de naître une autre oeuvre fil­mée par un autre Fin­lan­dais en 2016. "Puo­li­kuun Al­la" de Heik­ki Hut­tu-hil­tu­nen est ain­si un hom­mage au poète Joel Leh­to­nen, la re­cherche d'un re­gard ré­tros­pec­tif et une échap­pée belle dans une Tu­ni­sie lu­mi­neuse et ar­dente. Le film se­ra pro­chai­ne­ment pré­sen­té à Tu­nis, Sfax et Gaf­sa et pro­met de belles re­trou­vailles entre un ci­néaste et un pays qui le fas­cine. A suivre...

Ci­néaste de pre­mier plan en Fin­lande, Heik­ki Hut­tu-hil­to­nen vient de consa­crer son der­nier film à la Tu­ni­sie. In­ti­tu­lée "Puo­li­kuun Al­la" (Sous le Crois­sant), cette oeuvre se­ra pro­chai­ne­ment présentée en pre­mière in­ter­na­tio­nale à Tu­nis.

Entre do­cu­men­taire et au­to-fic­tion

Réa­li­sé en 2016, ce film do­cu­men­taire d'une du­rée d'une heure re­vient sur le voyage en Tu­ni­sie en 1914 d'un monstre sa­cré de la lit­té­ra­ture fin­lan­daise, l'im­mense Joel Leh­to­nen. Ce der­nier, suite à son équi­pée tu­ni­sienne qui de Tu­nis le mè­ne­ra éga­le­ment à Sfax et Gaf­sa, pu­blie­ra en 1919 un re­cueil de poé­sie to­ta­le­ment ins­pi­ré de son voyage en Tu­ni­sie. Joel Leh­to­nen a don­né pour titre à ce re­cueil "Puo­li­kuun Al­la", une ex­pres­sion qui si­gni­fie "Sous le Crois­sant". Dans cet ou­vrage, le poète rend hom­mage aux beau­tés de la Tu­ni­sie tout en opé­rant des trans­la­tions men­tales vers sa Fin­lande na­tale. Dans cet es­prit, cette oeuvre écrite en 1914 se dé­marque net­te­ment des cli­chés orien­ta­li­sants et coule d'une vé­ri­table source poé­tique.

Un siècle plus tard, le ci­néaste fin­lan­dais Heik­ki Hut­tu-hil­to­nen s'est em­pa­ré de cette oeuvre pour réa­li­ser un film épo­nyme, un "road mo­vie" qui, tout en ar­pen­tant les routes de Tu­ni­sie, s'ins­crit à la croi­sée de deux sen­si­bi­li­tés croi­sées, celle du poète et celle du ci­néaste. En

ef­fet, Hut­tu-hil­to­nen s'in­ves­tit com­plè­te­ment dans sa nar­ra­tion, sa­lue l'ef­fort et le re­gard de Leh­to­nen puis leur su­per­pose son propre re­gard, sa propre es­thé­tique.

Il en ré­sulte une oeuvre à che­val entre les siècles qui par­court la Tu­ni­sie im­muable, celle des se­crets des mé­di­nas et des lueurs su­distes, celle aus­si de Car­thage et des hé­ri­tages an­tiques. Très mo­derne dans sa dé­marche, Hut­tu­hil­to­nen réa­lise ici un do­cu­men­taire qui semble an­cré dans une double fic­tion: celle née sous le re­gard de Leh­to­nen et celle qu'il filme d'une ma­nière très per­son­nelle. Ce film d'au­teur par­vient ain­si à cap­ti­ver et éblouir. Il ne s'agit pas d'un do­cu­men­taire dans sa cru­di­té qui se contente de mon­trer mais bel et bien d'une au­to-fic­tion qui prend le réel pour trem­plin puis s'échappe vers la lec­ture de l'oeuvre d'un poète par un ci­néaste.

Un exer­cice de style et un sub­til hom­mage à la Tu­ni­sie

"Puo­li­kuun Al­la" est une oeuvre qui in­ter­pel­le­ra sans doute le pu­blic tu­ni­sien. D'abord, avec ce film, nous dé­cou­vrons la pre­mière trace lit­té­raire d'un Fin­lan­dais en Tu­ni­sie, une trace presque per­due, ou­bliée, ef­fa­cée et qui a pu ain­si re­mon­ter à la sur­face. En­suite, le pu­blic pour­ra se plon­ger dans l'exer­cice de style au­quel se livre le ci­néaste et qui consiste à mettre ses pas dans ceux du my­thique écri­vain.

Hut­tu-hil­to­nen suit cette dé­marche sans conces­sions, sans se lais­ser sub­ju­guer par le texte an­té­rieur ni le confi­ner dans une pseu­do-sa­cra­li­té. Plus sim­ple­ment, il suit la trace du poète et pro­duit sa propre trace de ci­néaste. Bien en­ten­du, il s'agit d'un tis­sage, d'une in­fluence re­cher­chée, d'un sub­til hom­mage. Mais à au­cun mo­ment, le ci­néaste ne béa­ti­fie le texte de Leh­to­nen. Au contraire, il tente d'en res­ti­tuer la puis­sance en re­ve­nant sur les lieux de sa créa­tion puis en les su­bli­mant par l'image.

Cette oeuvre sin­gu­lière vient d'être présentée en avant-pre­mière en Fin­lande de­vant un pu­blic de connais­seurs de Joel Leh­to­nen. En ef­fet, c'est de­vant les membres réunis de la so­cié­té lit­té­raire des amis de Leh­to­nen que Heik­ki Hut­tu-hil­to­nen vient de pré­sen­ter son film en ver­sion fin­noise, en at­ten­dant de ren­con­trer pro­chai­ne­ment le pu­blic tu­ni­sien.

Par ailleurs, Hut­tu-hil­tu­nen a vi­si­té à plu­sieurs re­prises la Tu­ni­sie et par­ti­ci­pé aux Jour­nées du cinéma eu­ro­péen. Il est connu non seule­ment comme ci­néaste mais aus­si en tant que dra­ma­turge et met­teur-en-scène de théâtre dont les oeuvres sont pro­duites entre autres par le Théâtre na­tio­nal de Fin­lande. No­tons en conclu­sion que l'ou­vrage de Joel Leh­to­nen "Puo­li­kuun Al­la" a été tra­duit en arabe et en fran­çais par le Cercle Fouq Es­sour de tra­duc­tion lit­té­raire en 2009.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.