Mou­ka­mel Na­qs

Le Temps (Tunisia) - - Arts & Culture -

Les ama­teurs de théâtre ama­teur ont eu rendezvous, mer­cre­di 23 no­vembre, avec la pièce “Mou­ka­mel Na­qs” à la Mai­son de la Culture Ibn Ra­chik, dans le cadre de la 18ème édi­tion des Jour­nées Théâ­trales de Car­thage. Pro­duit par l’as­so­cia­tion des pas­sion­nés de théâtre de Grem­da (Sfax), ce spec­tacle met en scène une bande or­ga­ni­sée de pick­po­ckets, ayant cha­cun une tare ou un han­di­cap et qui ra­content leur vé­cu sur un ton lé­ger et drôle. Sur scène, ils sont six, cinq jeunes hommes et une jeune fille, tous aus­si doués que cha­ris­ma­tiques. Pour tout dé­cor, des cordes à sé­cher avec des draps blancs et d’autres noirs que les co­mé­diens sus­pendent puis en­lèvent avant de les re­mettre, au fil des his­toires et des évé­ne­ments. Les cou­leurs do­mi­nantes sont le blanc et le noir sauf pour la fille qui rap­pelle à l’un des jeunes hommes son grand amour qui s’est sa­cri­fiée pour lui sau­ver la vie. Les jeunes hommes sont sous l’em­prise d’« El Gé­né­ral » qui leur a ap­pris à vo­ler les autres sans état d’âme. Par­fai­te­ment conscients de la gra­vi­té de leurs mé­faits et même s’ils se dé­battent in­té­rieu­re­ment, ils n’ar­rivent pas à dé­cro­cher et à s’éloi­gner de ce­lui qui les pousse au mal. Ils y ar­ri­ve­ront pour­tant.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.