Les Clu­bistes ont fait l’es­sen­tiel!

Le Temps (Tunisia) - - SPORTS - Mou­rad AYA­RI

CA - CSHL (2-0)

Sy­nop­sis : Après dix mi­nutes de jeu dé­cou­su et ha­ché et un rythme des plus lents, on en­re­gis­tra la pre­mière oc­ca­sion de ce match et ce fut sur coup-franc. Ab­del­ka­der Oues­la­ti se char­gea de l’exé­cu­tion, mais son tir ra­ta de très peu le po­teau gauche de Ar­bi Me­j­ri. Ce fut la prin­ci­pale ac­tion de ces pre­mières mi­nutes. Le match CACSHL fut des plus en­nuyeux avec un club Afri­cain iden­tique à ce­lui de samedi der­nier. Chi­heb El­li­li pré­fé­ra faire confiance aux mêmes joueurs. De son cô­té Ka­mel Zoua­ghi ali­gna les plus en forme avec l’at­ten­tion de dé­fendre et d’opé­rer en contre. Ain­si, hor­mis ce coup-franc de Oues­la­ti, nous n’avons en­re­gis­tré au­cune oc­ca­sion de but digne de ce nom. A la 21ème mi­nute une in­cur­sion de Bel­khi­ther et un centre en re­trait de ce der­nier n’a pas trou­vé pre­neur. La balle ren­voyée par la dé­fense ham­mam-li­foise échoua de­vant Ghan­dri qui ten­ta sa chance de loin sans tou­te­fois in­quié­ter le kee­per ban­lieu­sard. Les mi­nutes dé­fi­lèrent in­las­sa­ble­ment et les pré­sents as­sis­tèrent à une pa­ro­die de football. Le club Afri­cain ne do­mi­nait pas clai­re­ment alors que le Club Spor­tif d’ham­mam-lif se dé­fen­dait sans être ex­ces­si­ve­ment dans sa moi­tié de ter­rain. Il a fal­lu at­tendre la 36ème mi­nute pour voir les clu­bistes ou­vrir la marque au mo­ment où l’on s’y at­ten­dait le moins par l’in­ter­mé­diaire de sa­ber Khé­li­fa qui était à la ré­cep­tion d’un centre pré­cis de Ab­del­ka­der Oues­la­ti. L’at­ta­quant clu­biste, de la tête, ne lais­sa au­cune chance à Ar­bi Me­j­ri qui n’es­quis­sa pas le moindre mou­ve­ment. C’est tout ce qu’il ya à dire de cette pre­mière pé­riode qui n’en­chan­ta per­sonne…

Ze­kri à la place de Had­ded De re­tour des ves­tiaires, Ka­mel Zoua­ghi in­cor­po­ra le jeune Ze­kri à la place de Had­ded. Ce­ci ne chan­gea pas la phy­sio­no­mie de cette ren­contre. Les clu­bistes tou­jours, un peu plus en­tre­pre­nants, pla­cèrent la pre­mière ban­de­rille par l’in­ter­mé­diaire de Ouess­ma Had­de­di qui ten­ta sa chance sur la ligne des dix-huit mètres sans suc­cès (54’). Les deux en­traî­neurs opé­rèrent d’autres chan­ge­ments sans tou­te­fois chan­ger quoi que ce soit. Les vingt-deux ac­teurs étaient in­ca­pables de chan­ger de rythme. Les ban­lieu­sards don­naient l’im­pres­sion d’être sans idées di­rec­trices et in­ca­pables d’in­quié­ter Ben Mus­ta­pha alors que les clu­bistes sem­blaient sa­tis­faits de cette avance d’un but. A la 80ème mi­nute l’al­gé­rien Ben Man­sour a pris la place de Oues­la­ti. Une en­trée for­te­ment sa­luée par les sup­por­ters clu­bistes puis­qu’il s’agit de la pre­mière ap­pa­ri­tion de l’al­gé­rien sous le maillot clu­biste de­puis son ar­ri­vée au parc A. une en­trée qui coïn­ci­da avec le deuxième but clu­biste et le pre­mier de Ben Oth­mène qui était à la ré­cep­tion d’une passe en re­trait de Che­ni­hi (85’). Les pro­té­gés de Chi­heb El­li­li s’im­po­sèrent sans convaincre. Pour ce qui est des Ban­lieu­sards, sans avoir trop su­bi, ils mé­ritent de perdre car ils n’ont rien ten­té pour ren­ver­ser la va­peur au cours d’un match à ou­blier. Ab­so­lu­ment !

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.