« Tu­ni­sia 2020, un mar­ché d’in­ves­tis­se­ment, un lieu d’échange et un sou­tien pour l’in­ves­tis­se­ment en Tu­ni­sie»

Le Temps (Tunisia) - - Tunisia 2020 -

Kha­lil Laa­bi­di, Di­rec­teur Gé­né­ral de l’agence de Pro­mo­tion de l’in­ves­tis­se­ment ex­té­rieur (FIPA), nous a confir­mé que 1 500 per­sonnes seule­ment pren­dront part aux tra­vaux de la confé­rence « Tu­ni­sia 2020 » en rai­son de la ca­pa­ci­té d’ac­cueil li­mi­tée du pa­lais des Congrès, sa­chant que 6000 de­mandes de par­ti­ci­pa­tion sont par­ve­nues aux or­ga­ni­sa­teurs, dont 1700 étran­gères. Les dé­lé­ga­tions par­ti­ci­pantes, a-t-il pré­ci­sé, se­ront com­po­sées prin­ci­pa­le­ment d’hommes d’af­faires soit en­vi­ron 60 par dé­lé­ga­tion.

« Une telle af­fluence, a-t-il re­le­vé, la Tu­ni­sie peut s’en­or­gueillir, mais mal­heu­reu­se­ment il est dif­fi­cile de ré­pondre à toutes les de­mandes en rai­son de plu­sieurs contraintes dont une ca­pa­ci­té à res­pec­ter et une or­ga­ni­sa­tion adé­quate pour as­su­rer la sé­cu­ri­té né­ces­saire. »

Cette confé­rence, a-t-il es­ti­mé, re­pré­sente à la fois un mar­ché d’in­ves­tis­se­ment, un lieu d’échange et un sou­tien pour l’in­ves­tis­se­ment en Tu­ni­sie. Pour ce qui est de ses re­tom­bés, il a confir­mé qu’il y au­ra des contrats à si­gner, mais aus­si des par­te­na­riats, des dé­cla­ra­tions et des pro­to­coles d’ac­cords re­la­tifs aux pro­messes d’in­ves­tis­se­ment en re­la­tion avec les 140 pro­jets pro­po­sés, dont 64 éta­tiques, 33 sous forme de PPP et 43 pro­jets pri­vés.

D’autre part, a ajou­té notre in­ter­lo­cu­teur, « il y au­ra, évi­dem­ment, des ren­contres B to B et la confé­rence per­met­tra d’in­ci­ter tant les pays par­ti­ci­pants que les or­ga­ni­sa­tions et autres ins­ti­tu­tions in­ter­na­tio­nales à fi­nan­cer des pro­jets pu­blics. »

Concer­nant les sec­teurs les plus convoi­tés par les in­ves­tis­seurs, M. Laa­bi­di es­time que tous les sec­teurs sont prio­ri­taires et in­té­res­sants, pré­ci­sant que tous les dos­siers des pro­jets pré­sen­tés ont été mi­nu­tieu­se­ment étu­diés. 64 pro­jets re­lèvent de l’in­fra­struc­ture de base dont la construc­tion des routes, au­to­routes, che­mins de fer, le pont mo­bile de Bi­zerte. D’autres pro­jets sont du do­maine de l’éner­gie et plus par­ti­cu­liè­re­ment des éner­gies re­nou­ve­lables. Quant aux pro­jets pri­vés ils concernent autres sec­teurs tels que l’agri­cul­ture, le tou­risme, les TIC…

S’agis­sant de la stra­té­gie à éta­blir pour me­ner à bien la réa­li­sa­tion des pro­messes de la confé­rence, M. Laab­di a dé­cla­ré qu’il est pri­mor­dial de s’en te­nir aux pro­cé­dures, étape par étape, jus­qu’à la concré­ti­sa­tion. Un sui­vi tri­mes­triel veille­ra sur tous les ac­cords et autres pro­to­coles d’ac­cords qui se­ront si­gnés. Par ailleurs, a-t-il ajou­té, il est en­vi­sa­gé de pro­lon­ger le contrat avec la banque d’af­faires en Tu­ni­sie pour une du­rée de 3 mois après la confé­rence, afin de pou­voir as­su­rer le sui­vi tech­nique des ac­cords. D’autre part, l’etat tu­ni­sien, en par­te­na­riat avec les spon­sors de la confé­rence à sa­voir le Ca­na­da, la France, Qa­tar, la Banque Eu­ro­péenne et la Banque Afri­caine de Dé­ve­lop­pe­ment, ne man­que­ra de suivre de plus prés au ni­veau po­li­tique tout le pro­ces­sus éta­bli.

Pour ce qui est du pro­jet « Sa­ma Dubai » qui a fait tant de bruit et qui traine en lon­gueur, le DG de la FIPA a dé­cla­ré que ce dos­sier n’est pas à l’ordre du jour de cette confé­rence. Il est sui­vi par le mi­nis­tère du Dé­ve­lop­pe­ment, de l’in­ves­tis­se­ment et de la co­opé­ra­tion et ce­lui de l’equi­pe­ment.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.